Faits divers – Justice

Malaise au tribunal de Perpignan. En cause, la chaleur

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon lundi 12 septembre 2016 à 4:22

Grosse chaleur au tribunal de Perpignan
Grosse chaleur au tribunal de Perpignan © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

Certains prévenus n'ont pas pu être jugés ce vendredi au tribunal correctionnel de Perpignan. Il se sont senti mal en raison des fortes températures.

On n'en peut plus au tribunal. Lors des audiences, les salles sont combles... et surchauffées. On a relevé jusqu'à 32 degrés dans des petites salles confinées.

Prévenus, victimes, interprètes attendent souvent des heures sur les bancs en bois. De leur côté, les magistrats et les avocats n'ont pas le choix : ils doivent porter leur longue et chaude robe noire sur leurs habits. Sueurs assurées.

Difficile de plaider dans de telles conditions, déplore Maitre Valérie Cons : "On a atteint un seuil d'intolérance. Les justiciables ont en plus des problèmes de stress, c'est intolérable !"

Un prévenu a eu un malaise. Une interprète a quitté la salle d'audience, intenable. Un juge a failli s'effondrer. Le procureur de la République Jean Jacques Fagni l'admet : ce n'est pas évident de travailler, mais "ça fait partie de l'exercice difficile de la justice".

La grande salle d'audience est équipée d'une climatisation, mais son bruit couvre les débats. On doit l'éteindre pour s'entendre. La petite salle n'a rien. Impossible de mettre un ventilateur, car des personnes mal intentionnées pourraient s'en servir de projectile.

La présidente du tribunal, Chantal Ferreira compte rapidement remédier à ce problème : "On va mettre en place une climatisation sous les fenêtres, mais cela fera toujours du bruit."

Partager sur :