Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Malaise cardiaque à Metz : un policier intervient en deux minutes grâce à l’application des premiers répondants

-
Par , France Bleu Lorraine Nord, France Bleu

Grâce à une application sur son téléphone, un policier de Metz a pu maintenir en vie un homme qui faisait un malaise cardiaque, mardi soir dans le centre-ville.

Chaque point bleu est une personne en mesure d'intervenir sur un malaise cardiaque.
Chaque point bleu est une personne en mesure d'intervenir sur un malaise cardiaque. © Radio France - François Pelleray

Metz, France

Mardi soir, Christophe, 28 ans, un policier de la brigade spécialisée de terrain du commissariat de Metz, reçoit une alerte sur son téléphone à 20h17. C’est une alerte envoyée par les pompiers de la Moselle via l'application de l'association française des premiers répondants, car un homme de 54 ans est en train de faire un malaise cardiaque

Christophe se trouve à l’hôtel de police, la victime est avec son épouse chez son fils rue des Clercs. "Je suis _arrivé en deux minutes_, la dame était surprise de nous voir en premier. Et grâce à cette application toujours, un infirmier nous a très vite rejoints". 

10 minutes pour une vie

Ensuite, les pompiers et le Samu sont arrivés. Une personne en arrêt cardio-respiratoire perd 10% à 20% de chance de survie chaque minute. La victime a été hospitalisée dans un état critique, mais elle était en vie à son arrivée. Christophe est également pompier volontaire à la caserne d'Hagondange, et comme il connait la technique du massage cardiaque il a téléchargé la jeune application de l'association française des premiers répondants. C'est un Mosellan qui a mis au point cette appli. Elle n’est utilisée qu’en Moselle. La Police nationale développe par ailleurs les formations continues pour que ses agents maîtrisent le massage cardiaque.