Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Malaise des policiers en Moselle: le départ de 3 chefs de service annoncé

-
Par , France Bleu Lorraine Nord
Moselle, France

En comité hygiène et sécurité ce vendredi (CHSCT), le départ de trois responsables policiers en Moselle a été annoncé, suite aux fortes tensions hiérarchiques dénoncées par les policiers mosellans eux-même, après le suicide d'un policier de St-Avold avec son arme de service.

Policier lors d'une cérémonie officielle à Jarville (Illustration)
Policier lors d'une cérémonie officielle à Jarville (Illustration) © Maxppp - PQR

Le malaise des policiers mosellans a été entendu par leur hiérarchie. Ce vendredi, au cours d'un CHSCT (comité hygiène et sécurité) départemental extraordinaire en présence du directeur départemental de la sécurité publique et du préfet de Moselle, a été annoncé le départ de 3 chefs de service décriés par leurs équipes pour leur management brutal. Deux d'entre eux étaient en poste au commissariat de Freyming-Merlebach et ont été pointé du doigt après le suicide d'un policier de St Avold le 21 janvier dernier avec son arme de service. Sa famille a porté plainte la semaine dernière pour harcèlement moral. 

Pour les représentants des policiers mosellans, l'annonce du départ des deux supérieurs du policier qui s'est suicidé est un soulagement, même si Yves Milla du syndicat Unsa Police attend maintenant que tout cela soit suivi des faits:  "Si on a bien compris, si ça aboutit, pour soulager toute cette situation-là, on aura avancé, il y aura eu une prise de conscience et des décisions intelligentes". 

Au commissariat de Freyming-Merlebach et de St Avold, beaucoup de policiers sont en arrêt maladie. Selon une représentante du collectif de policiers, le Clip Lorraine, ces arrêts sont également liés aux tensions avec les chefs de service. Elle salue donc les annonces de leurs départs qui sont une réponse dit-elle au malaise profond des policiers mosellans:  "Cela fait suite effectivement au la-être juste après le décès de notre collègue par suicide et à la mobilisation des collègues mercredi 24 janvier devant leur service, qui dénonçaient un management catastrophique.  Donc cela répond aux 1ers attentes des fonctionnaires en place. "

Le 3e chef de service dont le départ a été annoncé est basé à Thionville, il aurait agressé physiquement un policier la semaine dernière au commissariat.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess