Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Malgré le confinement, la supérette de Jarnages cambriolée

-
Par , France Bleu Creuse

Les gérants du Petit Casino ont constaté le vol ce jeudi matin à la réouverture. La supérette était fermée depuis mardi soir. "Si le confinement se prolonge, Il va y avoir d'autres cambriolages", prévient le gérant Rémi Beauvais.

Le Petit Casino a été cambriolé entre mardi soir et jeudi matin.
Le Petit Casino a été cambriolé entre mardi soir et jeudi matin. © Radio France - Christophe Poirier.

En dépit du confinement, la petite délinquance n’a pas complètement disparu.

A Jarnages, la supérette a été cambriolée "entre mardi soir 19h30 et jeudi matin quand on a rouvert après notre journée de repos", raconte Catherine Refouvelet, la gérante du Petit Casino.

Entrés par une petite lucarne

Les voleurs ont pénétré par le petite fenêtre des toilettes. "Je ne sais pas si c'est un adulte ou un enfant qui a réussi à passer, mais la fenêtre est très étroite." Ils ont ensuite été à l'arrière du magasin, et ont enlevé les deux barres de sécurité qui protègent l'accès. "Après ils se sont servis, ils ont fait leurs courses. Ils ont pris des bouteilles d'alcool fort, des packs de bière, de la lessive, du gel douche, des boites de conserve... des clés USB... des croquettes pour chiens et chats... de la litère."

L'heure est à l'évaluation du préjudice, assurément plusieurs centaines d'euros.

A lire aussi : Les gérants du Petit Casino de Jarnages se font voler le coffre-fort avec 800 euros à l'intérieur

"Il n'y avait pas d'argent cette fois", précise Rémi Beauvais, le gérant, exaspéré par ce troisième cambriolage en quelques mois. "On en a marre, on les connait (les voleurs), on est quasiment sûr de qui ils sont... mais ils courent toujours."

Lui n'a pas de doute sur les motivations. "Les gens se servent parce qu'ils n'ont plus rien à cause du confinement... et c'est pas fini. Il y aura d'autres cambriolages, en Creuse et ailleurs."

Les gendarmes ont fait des relevés. Le commerce doit rouvrir ce vendredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu