Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Maltraitance animale : l'association One Voice publie une nouvelle vidéo de l'élevage de chiens de chasse en Dordogne

-
Par , France Bleu Périgord, France Bleu

Après avoir publié une première vidéo début septembre, l'association One Voice publie ce lundi une nouvelle vidéo de l'élevage de chiens de Dordogne qui fait polémique près de Thenon. Sans nouvelle de leur plainte, les membres de l'association interpellent de nouveau la Préfecture du département.

L'un des chiens semble rongé par le conjonctivite (capture d'écran)
L'un des chiens semble rongé par le conjonctivite (capture d'écran) - One Voice

Dordogne, France

Une nouvelle vidéo relance la polémique sur un élevage de chiens de chasse de Dordogne, près de Thenon. Début septembre, l'association One Voice publiait des images tournées au mois de mars : on y voyait des chiens entassés, d'autres logés dans des cages à lapin et certains qui, selon l'association mangeaient des morceaux de cadavres de leurs congénères. Une plainte avait alors été déposée. Sans nouvelle de celle-ci, l'association publie donc une nouvelle vidéo qu'elle explique avoir tourné en septembre, de retour dans l'élevage du Nord Est de la Dordogne, dans un village entre Thenon et Terrasson.

Lors de la publication de la première vidéo de l'association, la Préfecture de Dordogne avait réagi via un communiqué de presse. Elle expliquait alors suivre régulièrement l'élevage : "_les animaux [...] disposent d'abris, de nourriture et d'eau en quantité suffisante_. Ils sont en bonne condition physique. Toutefois, des anomalies concernant les conditions d'hébergement (exiguïté des abris, inadaptation de certains matériaux au contact des animaux susceptibles de leur occasionner des blessures) ont été identifiées." Les services vétérinaires du département notaient en revanche un non-respect de la réglementation : le propriétaire a ainsi été mis en demeure de réduire sa meute de près de la moitié, c'est à dire 45 chiens dans un délai de deux mois.

Selon les membres de l'association, qui sont de nouveau aller filmer le 11 septembre dernier, la situation n'a pas évolué. Dans un communiqué de presse, ils expliquent constater qu'il y a "toujours autant de chiens". Ils constatent également que ceux-ci ne peuvent pas s'abriter des fortes chaleurs, et que la nourriture qui leur est jeté est parfois "putréfiée ou rongée par les asticots". L'association réclame à la Préfecture d'agir et précise qu'elle va déposer un complément de plainte. 

La préfecture annonce une nouvelle visite de contrôle mi-octobre

Dans un communiqué, la préfecture de la Dordogne réagit à cette nouvelle vidéo de l'association OneVoice. Elle estime que le chenil "fait l'objet d'un suivi régulier" de la part de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations. La DDCSPP "s'assurera de la baisse progressive des effectivs, des transferts de propriété et de la qualité des lieux de placement des animaux"

La préfecture annonce qu'une nouvelle visite est prévue "à la mi-octobre" dans ce chenil et qu'en cas de "non-respect des mesures demandées", des décisions "proportionnées et dimensionnées" seront prises pour verbaliser le propriétaire.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu