Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Maltraitance animale : plus de 300 vaches saisies dans le Jura et dans l'Ain

-
Par , France Bleu Besançon, France Bleu

Plus de 300 vaches ont été saisies lors d'une vaste opération de gendarmerie ce mardi 12 janvier dans le Jura et dans l'Ain. Toutes appartenaient à deux frères, gérants d'un GAEC à Montfleur dans le Jura, poursuivis pour maltraitance animale.

Des vaches Montbéliardes dans le Jura
Des vaches Montbéliardes dans le Jura © Maxppp - Philippe Trias

Les gendarmes du Jura ont menés une vaste opération ce mardi 12 janvier dans le Jura et dans l'Ain, pour saisir la totalité du cheptel bovin de deux agriculteurs jurassiens, deux frères associés au sein d'un GAEC (Groupement Agricole d'Exploitation en Commun) situé à Montfleur, à l'extrême sud du Jura, à la limite de l'Ain. Plus de 300 vaches ont été saisies dans le cadre d'une enquête pour maltraitance animale. 

L'opération a été menée  suite à la constatation de nombreux manquements dans la conduite et la gestion du cheptel par les services administratifs et vétérinaires courant 2020.  En 2018 déjà, les deux frères et le GAEC avaient été poursuivis et condamnés pour  maltraitance animale et pour une absence de mise en conformité de leurs pratiques.

231 bovins sont morts en 3 ans dans l'exploitation

Un nouveau contrôle opéré en juillet 2020, qui faisait suite à des propositions d'aides puis des mises en demeure restées vaines, a montré que la situation ne s'était pas améliorée et qu'elle s'était même dégradée. Le taux de mortalité du cheptel atteignait une moyenne annuelle de 20% sur les 3 dernières années, alors que le taux normalement constaté est inférieur à 5%. En 3 ans, de 2018 à 2020,  231 bovins ont péri au sein de cette exploitation.

Ces constatations ont conduit à l'ouverture d'une enquête pour  abandon d'animaux, mauvais traitements à animaux et inexécution d'une mise en demeure de respecter les mesures propres à assurer la protection des animaux. C'est dans ce contexte qu'une opération de police judiciaire a été menée ce mardi, par la gendarmerie du Jura avec le concours de la DDCSPP (Direction de la Cohésion Sociale et de la Protection de la Population), et la réquisition de vétérinaires, d'agriculteurs et de personnes qualifiées du monde agricole, pour saisir la totalité du cheptel réparti sur différents sites dans les départements du Jura et de l'Ain.

Une opération d'une ampleur inédite en France

Cette opération a duré plus de 40 heures et a mobilisé :

  • 45 gendarmes et un drone
  • 2 vétérinaires et 12 agents de la DDCSPP
  • 37 personnes et deux cabinets vétérinaires requis notamment pour organiser la recherche, le rassemblement, l'identification, le chargement et le transport des animaux
  • une dizaine de véhicules agricoles et de transport. 

Les deux agriculteurs mis en cause devraient être présentés au parquet de Lons-le-Saunier à l'issue des investigations. Selon le procureur de la République, c'est la première fois qu'une saisie de cette ampleur concernant des animaux d'élevage est ordonnée en France.  En 2007 toutefois, près de 300 bêtes maltraitées avaient déjà été saisies dans le Jura, à Supt, près de Champagnole.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess