Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Maltraitance dans le Nord : un enfant de deux ans dans le coma

vendredi 21 décembre 2018 à 16:07 Par Thomas Schonheere et Sophie Morlans, France Bleu Nord et France Bleu

Un enfant de deux ans est hospitalisé dans un état critique après avoir subi une série de maltraitances. Six personnes originaires du Douaisis (Nord) sont mises en examen.

L'enfant est hospitalisé au CHR de Lille (Illustration)
L'enfant est hospitalisé au CHR de Lille (Illustration) © Maxppp - Sebastien JARRY

Auberchicourt, France

Un enfant âgé de deux ans est hospitalisé depuis plusieurs jours au CHR de Lille, dans un état critique, après avoir subi une série de maltraitances. Ce jeudi soir, six personnes ont été mises en examen et placées en détention provisoire.

L'enfant était hébergé chez des amis de sa mère

Parmi ces personnes, il y a la mère du petit Yanis, 27 ans, mise en examen pour "violences volontaires habituelles" sur ses deux enfants, mais aussi "délaissement de mineur". D'autres personnes sont mises en examen pour "actes de torture et de barbarie".

Selon le parquet, l'enfant aurait été victime, au cours de deux soirées, d'un véritable déchaînement de violence, alors qu'il était hébergé à Auberchicourt, chez un couple d'amis de sa mère. La jeune femme disait ne pas s'en sortir avec l'enfant qu'elle leur avait confié pour une quinzaine de jours.  

Le souffre-douleur des adultes

Lors de ces soirées, sur fond d'alcool, l'enfant devient alors le souffre-douleur des adultes, leur "punching-ball", selon les mots du procureur de la République de Douai. Sur l'insistance de son frère et sa belle-sœur, la maman de Yanis se décide finalement à le conduire à l'hôpital. Mais il est bien tard.  

Les constatations du médecin légiste sont édifiantes. L'enfant qui présente trop de blessures, notamment un hématome sous-dural, est placé sous coma artificiel. En plus de fractures et brûlures, Yanis souffre d'un manque d'hygiène. 

Sept enfants ont été placés, le frère aîné de Yanis, âgé de 5 ans, et les six enfants du couple d'Auberchicourt. Certains auraient assisté aux scènes de violence et auraient peut-être aussi été victimes. C'est pour éclaircir le rôle de chacun que le Parquet a décidé ces six mises en examen.