Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Maltraitance dans une école privée de Montpellier : au moins quatre enfants concernés

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

La directrice d'une école privée hors contrat de Montpellier a été entendue par la police cette semaine, elle est soupçonnée de maltraitance sur plusieurs élèves.

Eridan Internationale est une école bilingue qui accueille des enfants de la maternelle au collège.
Eridan Internationale est une école bilingue qui accueille des enfants de la maternelle au collège. © Radio France - Adrien Serrière

Montpellier, France

Certains enfants obligés de manger leur vomi à la cantine, d'autres qu'on laisse volontairement au soleil sans aucune protection, certains enfants contraints de manger des aliments malgré leur allergie. Ce sont quelques-uns des témoignages horrifiants recueillis par les enquêteurs après la plainte l'an dernier d'une famille d'un ancien élève de cette école privée bilingue hors contrat de Montpellier, Eridan école internationale, quartier Tournezy, qui accueille des enfants de la maternelle au collège.

Les policiers ont ouvert une enquête et découvert une drôle d'ambiance dans cette école. Des familles peu enclines à parler, comme si elles craignaient pour leurs enfants. Ils ont fini par convaincre certaines familles de porter plainte. Selon le procureur de la République Christophe Barret, les policiers enquêtent pour des soupçons de maltraitance sur au moins quatre enfants. Il ne souhaite pas en dire davantage, "l'enquête suit son cours"

La directrice de l'école âgée d'une soixantaine d'années a été placée en garde à vue par la police cette semaine. Elle nie toutes les accusations portées contre elle, mais semble souffrir de problèmes psychologiques. Elle a été remise en liberté en attendant la suite de l'enquête. Des enseignants et de nombreux parents d'élèves ont également été entendus dans ce dossier.

Coups, intimidations, propos inadaptés"

Sur internet, certains commentaires de parents d'élèves sur les méthodes utilisées dans cette école viennent confirmer les soupçons de maltraitance. 

Cassandre par exemple : "Cette école est une horreur ! En tant que parents ayant retiré nos enfants, nous vous déconseillons vivement d'y mettre vos petits bouts. Nous ne connaissons pas l'actuelle directrice, mais la précédente, très instable psychologiquement, alcoolique dépressive, a été plus d'une fois violente avec plusieurs enfants, souvent tout petits : coups, intimidation, propos inadaptés. Certains parents préfèrent se voiler la face, ils sont prêts à débourser des fortunes pour ne pas mettre leurs enfants dans le public quitte à fermer les yeux sur les aberrations concernant les normes des locaux ou la violence. C'est si simple de fermer les yeux. Cette pseudo école est à fuir ! Il y règne une omerta, tant du côté des parents que du côté des encadrants, qui empoisonne l'atmosphère. Vos enfants méritent certainement mieux."

"Des allégations sans fondement"

Des parents d'élèves et professeurs ont souhaité démentir toutes les allégations. "On est à la cantine avec les enfants, vous imaginez qu'on fasse manger du vomi à un primaire ou un secondaire, mais c'est n'importe quoi !", réagit une enseignante de maternelle de l'école Eridan. Elle assure au passage n'avoir "jamais vu la directrice brutaliser un enfant. Je ne comprends pas qu'on puisse balancer des trucs comme ça, sans fondement".  

Une enseignante de maternelle dément les allégations portées sur la directrice.