Infos

Maltraitance de Diabolo, le chien : le Ponot écope de trois mois ferme

Par Anne-Laure Bousiges, France Bleu Saint-Étienne Loire lundi 16 juin 2014 à 18:15

Diabolo a retrouvé une famille d'accueil
Diabolo a retrouvé une famille d'accueil © Radio France

C'est ce mardi à 8h30 que le tribunal correctionnel du Puy-en-Velay a rendu sa décision dans l'affaire Diabolo. Diabolo, c'est ce beagle qui a été martyrisé par son ancien propriétaire. Cet habitant du Puy-en-Velay a été condamné à trois mois de prison ferme.

Un chien de cinq ans qui a eu le droit exceptionnellement d'assister au procès de son tortionnaire, un Ponot de 33 ans qui lui pour le coup était absent. Une peine de trois mois de prison ferme (six mois dont trois avec sursis) a été requise par le procureur pour "abandon volontaire d'un animal domestique et sévices graves" ainsi que l'interdiction de posséder un animal. Le tribunal du Puy-en-Velay a suivi cette décision : six mois dont trois mois de sursis avec mise à l'épreuve et obligation d'indemniser les victimes pendant deux ans.

Diabolo PAP

Cinq associations sont parties civiles dans ce procès dont la SPA de Haute-Loire mais aussi 30 millions d'amis, la fondation Brigitte Bardot, L'association Stéphane Lamart et la SNDA, société nationale pour la défenses des animaux. Catherine Roche a accueilli Diabolo et c'est elle qui l'a emmené le jour du procès en mai dernier. Elle l'a gardé des mois en "famille d'accueil".

Diabolo BOB

Danielle Barathieu a récupéré depuis trois semaines Diabolo. C'est en regardant "30 millions d'amis" que ce couple qui habite en Lozère a décidé d'adopter ce chien maltraité.

Diabolo BOB Danielle

L'adoption définitive aura lieu juste à l'issue du procès.

Partager sur :