Faits divers – Justice

Maltraitance sur animaux : 85 cas avérés dans les Pyrénées-Orientales en quatre mois

Par Anne-Natacha Bouillon, France Bleu Roussillon mercredi 14 septembre 2016 à 3:59

Désiré, récupéré par le refuge "Une gamelle" à Rivesaltes
Désiré, récupéré par le refuge "Une gamelle" à Rivesaltes © Radio France - Anne-Natacha Bouillon

Une association qui recueille des animaux abandonnés a décidé de déclarer une véritable guerre contre la maltraitance sur animaux. Elle vient de créer une brigade d'enquêteurs qui ont porté plainte contre 85 propriétaires.

C'est l'histoire de Désirée, qui porte très mal son nom, puisque son propriétaire l'a abandonnée. Cette chienne terre-neuve, qui a quasiment perdu tous ses poils, pèse aujourd'hui 27 kilos au lieu de 55. C'est Dany Goize qui l'a récupérée à Montescot (Pyrénées-Orientales) :

"Elle a les yeux purulents. Ce chien a dû avoir la gale et n'a pas du tout été traité. En plus, la maigreur. Elle ne devait pas être nourrie comme il le fallait."

Désirée n'est malheureusement pas le seul animal maltraité. L'association "Un gîte une gamelle" a décidé de déclarer une véritable guerre contre la maltraitance animale et a créé sa brigade d'enquêteurs en avril dernier. Depuis, 85 enquêtes ont été menées sur tout le département... et 85 plaintes déposées.

"Il faut arrêter avec le business des chiens. Ils vivent dans des hangards, dans des caisses. Ils vivent dans leur merde. Ils n'ont jamais à boire. Il y a des gens qui pensent que les chiens ne mangent que deux à trois par fois... semaine !" Corinne Legrand, présidente de l'association

Les enquêteurs agissent sur dénonciation. L'association ne divulgue jamais les noms. Elle porte systématiquement plainte. Et les propriétaires sont traduits devant les tribunaux.

Reportage

"C'est énorme" pour la présidente de l'association basée à Rivesaltes. Les propriétaires à qui on confisque les animaux sont surpris, et même en colère, précise Corinne Legrand :

"Bizarrement, quand on prend les animaux, ils sont souvent en pleurs, disant on aime nos animaux, alors qu'ils leur ont fait du mal toute leur vie. On tombe que des horreurs desfois, on en dort pas la nuit. Ça, c'est terrible."

Corrine Legrand

L'association "Un gîte une gamelle" a des besoins d'enquêteurs partout dans le département, mais aussi de dons, des croquettes ou encore d'argent.

"Un gîte, une gamelle", chemin de Saint-Bernard, lieu dit Jas-est, Rivesaltes : 06 63 72 73 47

Partager sur :