Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Maltraitance : un troupeau de 245 moutons retiré à son propriétaire dans l'Orne

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne), France Bleu

Les services vétérinaires de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations de l’Orne ont procédé ce jeudi au retrait d’un troupeau de 245 moutons sur cinq sites des communes d’Almenêches et de Trun. Plusieurs cadavres étaient en état de décomposition.

Un mouton (illustration)
Un mouton (illustration) © Maxppp - Sebastien JARRY

Le détenteur avait déjà fait l’objet de deux mises en demeure des services vétérinaires suite aux constatations de mauvais traitements des animaux. A la suite d’une nouvelle plainte, les inspecteurs de la DDCSPP ont constaté que les conditions de détention et de bien-être des animaux s’étaient dégradées en raison de la présence de plusieurs cadavres en état de décomposition avancée, de l’absence de nourriture ou d’eau en quantité suffisante, de défauts d’identification des animaux et de la présence de nombreux moutons non tondus en état de souffrance, d'après un communiqué de la Préfecture de l'Orne. 

La gravité des faits a conduit la préfète de l’Orne à décider du retrait des animaux. Cette opération, dirigée par la DDCSPP de l’Orne, s’est déroulée avec le concours de la gendarmerie nationale et de plusieurs partenaires en appui logistique. Les animaux ont été pris en charge par la Fondation Brigitte Bardot dans l’attente du jugement du tribunal judiciaire d’Argentan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess