Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mamadou sort de prison, le soulagement pour sa mère de cœur

jeudi 21 juin 2018 à 4:08 Par Salah Hamdaoui, France Bleu Hérault

Mamadou, Guinéen, était jugé ce mercredi par le tribunal correctionnel de Montpellier. Accusé d'avoir menti sur son âge pour toucher des aides du département réservées aux mineurs isolés. Les autorités sont persuadées qu'il a plus de 18 ans. Lui, a toujours dit qu'il en avait seulement 15.

Au centre la nouvelle famille de Mamadou entourée de quelques amis
Au centre la nouvelle famille de Mamadou entourée de quelques amis © Radio France - Salah Hamdaoui

Montpellier, France

Après être passé par l'Algérie, le Maroc et l'Espagne, Mamadou est arrivé à Montpellier il y a environ six mois avec le statut de mineur isolé étranger, qui donne droit à une prise en charge par le Conseil départemental. Un soir d'hiver, l'adolescent de 15 ans a croisé la route de Christelle Greze, place de la Comédie. Ensuite, tout est allé très vite et, avec son compagnon David Meynaud, ils l'ont pris sous leur aile.

"Il est rentré dans notre famille, il a trouvé sa place et à partir de là, on a vécu tous ensemble avec des ballades à la plage, des dimanches à vélo... Notre 3e enfant en fait" raconte celle qui est devenu sa mère de cœur, Christelle Greze, et qui a déjà deux filles jumelles. 

Arrêté à 6h30 et mis en prison

Mamadou passait tous ses weekends et ses vacances avec sa nouvelle famille mais il était logé dans un foyer pour enfant à Sète et scolarisé là-bas aussi, en classe de 3ème au collège Jean Moulin. Jusqu'au matin du mardi 15 mai, quand des policiers sont venus l'arrêter à 6h30 : Mamadou était soupçonné d'avoir menti sur son âge pour profiter des aides du Département. Il est mis en prison. Pendant deux semaines Christelle Greze et David Meynaud n'auront pas le droit de le voir, "une angoisse totale, on s'est demandé comment on allait le retrouver ?"

En attendant son procès, un mouvement de soutien prend naissance au sein même du collège Jean Moulin. Les enseignants de Mamadou et ses camarades de classes écrivent des lettres, signent des attestations. Pour eux, il est inimaginable que leur copain soit majeur.

Des examens médicaux qui le disent majeur

Pourtant, les premiers documents d'identité que Mamadou a présenté ont été jugés faux par les analystes de la Police aux frontières. Papier de mauvaise qualité et tampons douteux. Ajoutez à cela les examens osseux et dentaires qui estiment son âge à une vingtaine d'années.  Autant d'éléments qui ont dissipé tous les doutes dans l'esprit du procureur de la République lors du procès devant le tribunal correctionnel Montpellier ce mercredi. 

Selon lui, Mamadou est majeur et il a donc "fraudé".  Il évalue le préjudice à un peu plus de 35.000 euros. Et il reprend à son compte la formule du ministre de l'Intérieur Gérard Collomb : le Guinéen a fait du benchmarking. Il requiert contre lui six mois de prison ferme avec maintien en détention et une interdiction de fouler le territoire français pendant cinq ans. 

Et Chabal à 15 ans, on lui donnait quel âge?

En face, la défense répond point par point. Le Conseil départemental qui est censé avoir été lésé ne s'est pas constitué partie civile et il n'a pas demandé le remboursement donc a priori, il ne s'estime pas victime. 

En parlant des examens médicaux, l'avocate fait référence aux "marchés aux esclaves" et quant à la morphologie de Mamadou, elle regrette de n'avoir pas amené avec elle une photo du rugbyman Sébastien Chabal quand il avait 15 ans. Sourires dans la salle où plus une seule place n'est libre, toutes occupées par des soutiens de Mamadou.

Un observateur dirait que Mamadou peut avoir entre 15 et 19 ans. Lui, explique que son physique il le doit au fait qu'enfant déjà, il travaillait avec son père, décédé aujourd'hui, et qu'ensuite c'est le football qui lui a donné sa silhouette de sportif.

Pour terminer, son avocate enfonce le clou en présentant des documents "authentiques et officiels", prouvant que Mamadou est bien né le 21 décembre 2003.

Libre mais rendez-vous avec la justice en novembre

Le tribunal n'a finalement pas tranché. Il s'est donné jusqu'au 19 novembre pour un complément d'information sur ces nouveaux documents fournis par la défense et pour demander une nouvelle expertise médicale. Mamadou a été remis en liberté sous contrôle judiciaire, ce qui a rendu sa mère de cœur incroyablement heureuse.

La joie et le soulagement de Christelle Greze