Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Manche : le karting de Gréville-Hague a rouvert ce mardi après un incendie

mardi 1 mai 2018 à 19:25 Par Olivia Cohen, France Bleu Cotentin

Le karting de Gréville-Hague a pu rouvrir son service de location de karts aux particuliers ce mardi après une fermeture de plus d'un mois pour cause d'incendie. Le feu avait touché le hangar où sont garés les cinquante karts le samedi 24 mars.

Les 50 karts ont été inspectés et remis en état
Les 50 karts ont été inspectés et remis en état © Maxppp -

Gréville-Hague, France

Il est resté fermé plus d'un mois à cause d'un incendie, survenu le samedi 24 mars : le karting de Gréville-Hague a de nouveau pu accueillir les amateurs de vitesse ce mardi après-midi. Techniquement, le circuit était accessible pour les gens qui disposent de leur propre matériel car la piste n'a pas été touchée par l'incendie. En revanche, le service de location des karts aux particuliers a été fermé car il a fallu inspecter tous les véhicules, garés dans le hangar touché par les flammes.

Les 50 karts sont comme neuf | Reportage : Olivia Cohen

L'origine de l'incendie est désormais connue : c'est le moteur d'un quad qui a pris feu, quad utilisé pour dépanner les karts coincés dans le bac à gravier. Un accident rarissime selon la direction.

Pendant un mois, les cinquante kart bleus et oranges ont tous été contrôlés, explique Ludovic le Guerrier, mécanicien du circuit de karting :

On ne s'est pas ennuyé, il a fallu changer tout ce qui est câble d'accélérateur, regraisser tous les véhicules, il y a eu beaucoup de travail pour les remettre en état, pour que le client soit en sécurité et que ça freine.

Ce mois de chômage technique a été long pour les accro au kart comme Gabriel : "On aurait préféré que ça ne ferme pas, c'est sûr !" Gabriel était là le soir de l'incendie : "On l'a aperçu de loin, on a espéré que ce n'était pas le circuit et puis on a appris la nouvelle le lendemain." 

Un mois de fermeture d'exploitation représente un manque à gagner de 10 000 euros, sans compter le montant des dégâts et le coût de nettoyage du hangar brûlé : 200 000 euros environ. Une partie des frais devraient être prise en charge par l'assurance.