Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mandeure : il donne plus de 20 coups de couteau à sa concubine

Un homme d'une trentaine d'années a été mis en examen ce mardi pour tentative de meurtre sur sa compagne. Les faits se sont produits il y a un mois, à Mandeure dans le Doubs.

Véhicule de gendarmerie (illustration)
Véhicule de gendarmerie (illustration) © Maxppp - Jean-François FREY

Mandeure, France

Un habitant de Mandeure, dans le Doubs, a été mis en examen et placé en détention ce mardi pour "tentative de meurtre sur concubin", a-t-on appris auprès du parquet de Montbéliard, confirmant une information de nos confrères de l'Est Républicain. Les faits remontent au lundi de Pâques.

Elle se réfugie chez un voisin

Lundi 22 avril, 6h, à Mandeure, dans le Doubs. Une femme d'une trentaine d'années se réfugie chez son voisin, le corps recouvert de traces de sang, avec de nombreuses plaies, plus ou moins profondes. Son compagnon, un habitant de Mandeure, âgé lui aussi d'une trentaine d'années, vient de se jeter sur elle en lui portant au moins une vingtaine de coups de couteau sur le corps.

Une crise de jalousie et de délire

Le suspect, présenté comme un homme ayant "des troubles psychiatriques relativement lourds", aurait été victime d'une "crise de jalousie et de délire", selon une source judiciaire. Interpellé par les gendarmes le jour des faits, l'homme a d'abord été hospitalisé sous contrainte, car son état de santé n'était pas compatible avec la garde à vue. Il tenait des propos incohérents.

Présenté à un juge d'instruction

Sorti de l'hôpital ce lundi soir, le 20 mai, l'homme a finalement été interpellé dans la foulée, puis de nouveau placé en garde à vue. Présenté à un juge d'instruction mardi, le suspect a été mis en examen pour "tentative de meurtre sur concubin", et placé en détention "dans un lieu adapté".

La jeune femme, dont le pronostic vital n'a jamais été engagé, s'est vue prescrire vingt jours d'ITT. L'homme et la femme, décrits tous les deux "intellectuellement limités", étaient placés sous tutelle, a précisé cette même source.