Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mandeure : interpellée pour des violences conjugales, elle mord un gendarme

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Interpellé pour des violences conjugales mutuelles sur fond d'alcool, un couple de Mandeure (Doubs) s'est retrouvé en garde à vue à la gendarmerie d'Hérimoncourt dans la nuit de ce samedi à dimanche. Âgée de 44 ans, la femme s'est rebellée contre les forces de l'ordre et a mordu un militaire.

Les gendarmes de la brigade d'Hérimoncourt sont intervenus vers 1h du matin à Mandeure.
Les gendarmes de la brigade d'Hérimoncourt sont intervenus vers 1h du matin à Mandeure. © Radio France - Sébastien Berriot

Les gendarmes de la brigades d'Hérimoncourt sont appelés vers 1h du matin, dans la nuit de ce samedi à dimanche, pour des nuisances sonores dans un domicile de Mandeure. A l'intérieur, comme le révèlent nos confères de L'Est Républicain, le couple se dispute violemment après avoir consommé une grande quantité d'alcool

Les deux conjoints se reprochent tour à tour des morsures et des griffures. La femme, âgée de 44 ans est également accusée d'avoir frappé son compagnon avec le manche d'un couteau. Tous deux sont légèrement blessés. Les gendarmes décident alors de placer le couple en garde à vue

Virulente oralement et physiquement avec les gendarmes

C'est dans les locaux des militaires que la conjointe perd pied et est prise d'une crise d'hystérie, selon la version des gendarmes. Elle devient alors virulente oralement et physiquement avec les forces de l'ordre en tentant de les griffer, puis attaque l'un d'eux en le mordant. Muni de gants, il n'est pas blessé

A 14h30 ce dimanche, le couple était toujours entendu, et devra s'expliquer au tribunal ultérieurement pour ces faits de violences conjugales. La conjointe comparaîtra également pour violences sur personne dépositaire de l'ordre publique

Choix de la station

À venir dansDanssecondess