Faits divers – Justice

Manif contre la loi Travail du 15 septembre : Nantes se barricade à nouveau

Par Pascale Boucherie, France Bleu Loire Océan mardi 13 septembre 2016 à 9:02

Place Talensac, le Crédit Agricole s'est construit une véritable muraille, en vue de la manifestation du jeudi 15 septembre
Place Talensac, le Crédit Agricole s'est construit une véritable muraille, en vue de la manifestation du jeudi 15 septembre © Radio France - Pascale Boucherie

36 heures avant la nouvelle manifestation contre la loi Travail, les banques nantaises, cibles habituelles des casseurs, se barricadent. Les bardeurs travaillent d'arrache-pied. Et les employés de banque se retrouvent à nouveau obligés de travailler sans voir la lumière du jour.

Où qu'on aille dans le centre ville de Nantes, la scène est la même : les façades vitrées des banques disparaissent derrière les contreplaqués.

Après la vingtaine de manifestations du printemps dernier, souvent accompagnées d'actes de vandalisme, avec des établissements bancaires saccagés, et des vitrines explosées, les commerçants prennent les devants.

Tout le monde est sur le qui-vive. Les commerçants en ont marre de voir leurs vitrines cassées. Jean-Luc Cadio vice-président CCI Nantes Saint-Nazaire.

Les bardages fleurissent jusque dans le quartier de la Cathédrale où ils avaient été ôtés le temps de la saison touristique.

Un bardage posé sur le Crédit Mutuel à proximité de la Cathédrale de Nantes. - Radio France
Un bardage posé sur le Crédit Mutuel à proximité de la Cathédrale de Nantes. © Radio France - Pascale Boucherie

Selon un bardeur rencontré en plein travail, envelopper ainsi son établissement coûte plusieurs milliers d'euros, mais cela reste moins onéreux que de changer une vitrine.