Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Manifestation de policiers dans la Manche pour dénoncer les violences contre les forces de l’ordre

mardi 9 janvier 2018 à 16:02 Par Anthony Raimbault, France Bleu Cotentin

Une cinquantaine de policiers se sont rassemblés à Saint-Lô ce mardi midi pour dénoncer les récentes violences à l’encontre de plusieurs fonctionnaires de police. Ils réclament aussi de meilleures conditions de travail.

Les policiers de la Manche dénoncent les violences contre les agents représentant l'Etat et leurs conditions de travail
Les policiers de la Manche dénoncent les violences contre les agents représentant l'Etat et leurs conditions de travail © Radio France - Anthony Raimbault

C’est un immense ras-le-bol. Les policiers de la Manche se sont rassemblés à midi ce mardi devant l’hôtel de Police de Saint-Lô, à l’appel du syndicat Unité SGP Police Force Ouvrière. Des agents de Granville, de Saint-Lô, mais aussi des policiers à la retraite sont venus dénoncer les multiples agressions qui ont visé leurs collèges depuis le début de l’année. Cyrille Postaire, le secrétaire départemental du syndicat Unité SGP Police Force Ouvrière réclame des sanctions plus  fortes pour punir ces actes : 

« Il faut créer des tribunaux pour sanctionner ces voyous qui s’en prennent aux agents représentant l’Etat. Il faut instituer des peines minimales pour telle ou telle infraction. La peur doit changer de côté. Quand vous voyez des voyous tabasser des collèges et qui sont parfois relâchés le jour même… Si on ne fait rien maintenant, où va-t-on ? »

Le syndicat reconnait que le département de la Manche est relativement épargné  par ces agressions violentes, mais appelle tout de même à des mesures fortes pour l’ensemble des policiers. 

Des policiers « épuisés »

La police réclame également plus de moyens et de meilleures conditions de travail pour assurer leurs missions. La situation serait, selon le syndicat, particulièrement préoccupante à Saint-Lô avec des agents « épuisés » par le rythme de travail et les horaires : 

« On voudrait au moins un week-end sur deux et un mercredi sur deux pour voir nos familles. Et ça ils ne veulent pas à la haute direction » (un policier saint-lois)