Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Manifestation des agriculteurs : gaz lacrymos et tirs de flash-ball sur la place Bonnyaud

-
Par , France Bleu Creuse

La manifestation qui a réuni agriculteurs creusois et gilets jaunes sur la place Bonnyaud de Guéret a dégénéré ce lundi après-midi. Les manifestants ont jeté des œufs sur les forces de l'ordre. Les CRS ont répliqué en utilisant des gaz lacrymogènes et des flash-ball.

Les manifestants au début du rassemblement.
Les manifestants au début du rassemblement. © Radio France - Camille André

Guéret, France

NLes agriculteurs de la Creuse, rejoints par des gilets jaunes ont manifesté ce lundi après-midi sur la place Bonnyaud de Guéret. Les producteurs souhaitaient notamment dénoncer le report des ordonnances de la loi agriculture et alimentation au début de l'année prochaine.  

Alors que le rassemblement avait commencé dans le calme aux alentours de 14h, les choses ont dégénéré quelques minutes plus tard. Les manifestants ont lancé une douzaine d'œufs sur les forces de l'ordre qui tenaient un barrage pour empêcher l'accès à la préfecture, rue Martin Nadaud. Les CRS, également disposés au niveau de l'avenue de la Sénatorerie, ont alors répliqué en utilisant des gaz lacrymogènes et des tirs de flash-ball pour disperser la foule. 

Une fois l'agitation retombée, le groupe de manifestants s'est massé à l'ouest de la place Bonnyaud, près du barrage des forces de l'ordre. Les représentants syndicaux, de la FDSEA et des Jeunes Agriculteurs ont essayé de ramener le calme. Au micro, ils ont notamment indiqué : "On n'est pas là pour faire de la politique. On est là pour parler des problèmes agricoles. Ceux qui veulent faire de la politique peuvent s'en aller."

Le député Jean-Baptiste Moreau a fini par descendre à la rencontre des manifestants. Dans une conversation très tendue d'une vingtaine de minutes, il a demandé à chacun de faire preuve de patience.

De nouvelles tensions et quelques blessés 

Un peu avant 17 heures, les tensions se sont ravivées. Un tracteur qui circulait autour de la place a essuyé un nouveau tir de flash-ball. Le conducteur a confié à notre micro : "ils ont cru que j'allais charger". 

Plusieurs manifestants ont été légèrement blessés, dont Michael Magnier, le président des Jeunes Agriculteurs de la Creuse, qui a été emmené à l’hôpital pour passer une nuit en observation.

Vers 18 heures, les manifestants étaient toujours sur la place Bonnyaud. Ils souhaitaient rester jusqu'à ce que la préfète, Magali Debatte, descende les rencontrer.

En fin d'après-midi, une partie des manifestants se sont déplacés vers le rond-point Arfeuillère de Guéret, aux abords de l'avenue du docteur Manouvrier. Ils l'ont d'abord bloqué, avant d'installer un barrage filtrant. Centre-ville à éviter si possible, ce lundi soir. 

Delogés par les CRS, les manifestants ont dévalé l'avenue Charles De Gaulle, en renversant et en incendiant des poubelles. Arrivés sur le rond-point "cacahouète", ils ont carrément déterré des rochers pour barrer la route

Nouveau tirs de gaz lacrymogènes, et repli sur le rond-point situé près des archives départementales:

A 20h, personne n'a le cœur ou l'esprit à écouter les déclarations d'Emmanuel Macron :