Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Manifestation des lycéens : le maire du Mans veut rassurer les commerçants inquiets après des dégradations

jeudi 6 décembre 2018 à 18:59 Par Jérôme Collin, France Bleu Maine

Des commerces du centre-ville du Mans ont été victimes de quelques dégradations, jeudi 6 décembre, en marge de la manifestation des lycéens. Le maire, Stéphane Le Foll, lance un appel au calme mais ne veut pas dramatiser la situation.

Stéphane Le Foll, le maire du Mans, est allé à la rencontre des commerçants du centre-ville
Stéphane Le Foll, le maire du Mans, est allé à la rencontre des commerçants du centre-ville © Radio France - Jérôme Collin

Le Mans, France

Quelques commerces ont subi des dégradations, jeudi 6 décembre, dans le centre-ville du Mans, en marge de la manifestation des lycéens. Le magasin Lacoste a par exemple été pillé. Le gérant du magasin estime le préjudice à environ 10 000 euros. Une trentaine de personnes, certaines cagoulées, sont entrées dans la boutique et sont reparties avec des vêtements. "On est là pour travailler, pas pour se battre ou se faire agresser", déplore Frédéric Merget, le responsable du commerce. 

"C'est pour ça qu'on passe, on essaye en faire en sorte de se rassurer les uns les autres et qu'on soit vigilant",répond Stéphane Le Foll, très à l'écoute des commerçants.

L'inquiétude pour la journée de samedi

Il s'inquiète désormais pour la journée de samedi. "C'est traumatisant et puis ça fait peur, parce qu'ils disent que samedi ça sera pire. Quand on voit déjà comment ça se passe aujourd'hui... Et encore, on n'est pas à Paris. C'est inquiétant", poursuit Frédéric Merget. Une appréhension partagée par d'autres commerçants du centre-ville du Mans. Gaëlle gère une boutique de vente de miel. "J'ai des vitrines, une grille. Dès qu'il faut, je range. Je ne mets rien dehors qui puisse servir de projectiles", confie cette commerçante.

C'est une poignée de sales voyous. Pour samedi, on a peur

Appel au calme lancé par Stéphane Le Foll

Le maire du Mans refuse de dramatiser la situation. Il rappelle que les incidents sont très faibles à l'échelle de la ville. La casse est limitée. Et il n'y a pas eu de débordements ces dernières semaines lors des manifestations des gilets jaunes. "L'appel au calme reste une chose majeure, je le réitère ici", s'est exprimé Stéphane Le Foll à l'issue de sa rencontre avec les commerçants. "Au Mans, je ne sais pas ce qui va se passer. On va essayer de se communiquer les informations pour savoir quand les commerces peuvent ouvrir et quand ils devront fermer", a précisé le maire du Mans.