Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

PHOTOS - Manifestation à Avignon comme dans de nombreuses villes de France du collectif "Justice pour Julie"

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Vaucluse

Des manifestations organisées par les collectifs féministes depuis la décision de la cour d'appel de Versailles en novembre rejetant la demande de Julie de voir ses agresseurs présumés être jugés pour "viol". À Avignon plus d'une cinquantaine de manifestants se sont réunis devant la cité judiciaire.

La manifestation "justice pour Julie" devant le Tribunal Judiciaire d'Avignon
La manifestation "justice pour Julie" devant le Tribunal Judiciaire d'Avignon © Radio France - JM Le Ray

Âgée de 13 à 14 ans au moment des faits , Julie,  cette adolescente qui suivait  un traitement médicamenteux lourd nécessitant de nombreuses interventions des pompiers,   a porté plainte pour viol contre une vingtaine d'entre eux en 2010. Des pompiers pour la plupart en poste alors à la caserne de Bourg-la-Reine dans les Hauts-de-Seine. Mercredi  la cour de cassation étudiera la qualification pour viol au lieu d'atteinte sexuelle. Les collectifs demandent de plus  l'instauration d'un âge minimum légal  ( 15 ans ) en dessous duquel un rapport sexuel serait présumé non consenti. 

La notion de consentement mise en cause 

Pour Blandine de Verlanges, la présidente et porte-parole d'Osez le féminisme en Vaucluse : "C'est la notion même de consentement qui pose problème. Consentir ça veut dire quoi , ça veut dire qu'il y a quelqu'un qui demande et que l'autre accepte. Donc déjà on est dans une relation qui n'est pas symétrique. On ne parle pas de désir quand on parle de consentement. Et la la justice d'ailleurs , dans la loi, le mot consentement n'existe pas. En fait le viol c'est tout acte de pénétration, de quelque nature que ce soit, par contrainte, menace ou surprise. Et il y a effectivement une contrainte ici, liée notamment à la vulnérabilité de Julie, parce qu'elle été secourue par les pompiers, dans un état de faiblesse et elle était mineure."

Une décision en cassation attendue mercredi 

Trois pompiers avaient été initialement mis en examen pour viol sur mineure, une infraction passible des assises, mais en juillet 2019, le juge avait finalement requalifié les faits en "atteinte sexuelle" et ordonné le renvoi de ces trois hommes en correctionnelle. Une décision donc confirmée en novembre par la cour d'appel de Versailles et que la cour de cassation doit revoir ce mercredi.

D'autres rassemblements ont été organisés en France, ce dimanche : à Paris où plus de 300 personnes se sont réunies  place Saint-Michel mais aussi devant le tribunal de Versailles, à l'appel du collectif NousToutes, à Strasbourg devant le tribunal judiciaire ou encore entre autre à Marseille ou Lyon devant les palais de justice.

.
. © Radio France - .
.
. © Radio France - .
.
. © Radio France - .
Choix de la station

À venir dansDanssecondess