Infos

Manque de surveillants pénitentiaires au Havre : la nouvelle directrice de la prison reconnaît une situation "sensible"

Par Amélie Bonté, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) vendredi 2 septembre 2016 à 17:00

La prison du Havre, ouverte en 2010, peut accueillir jusqu'à 690 détenus.
La prison du Havre, ouverte en 2010, peut accueillir jusqu'à 690 détenus. © Maxppp - EMMANUEL LELAIDIER

Muriel Tabeau a pris ses fonctions de directrice du centre pénitentiaire du Havre ce vendredi. La nouvelle directrice, originaire de Charente-Maritime reconnaît une situation "sensible" concernant notamment le nombre de surveillants pénitentiaires.

Muriel Tabeau est donc la troisième a dirigé le centre pénitentaire du Havre situé à Saint-Aubin-Routot à quelques kilomètres du Havre. Elle a pris ses fonctions ce vendredi et a reconnu que le manque de personnel créait une situation "sensible" à la prison.

Un parcours atypique

La nouvelle directrice a un parcours atypique : historienne de formation, elle a été enseignante pendant dix ans et a beaucoup voyagé. Ce n'est qu'en 2000 qu'elle présente le concours pour rejoindre la direction au sein de l'administration pénitentiaire. Auparavant elle était en poste à Nantes, et avant cela à la prison pour femmes (la seule de France) à Rennes.

Muriel Tabeau a pris ses fonctions ce jeudi au centre pénitentaire du Havre - Radio France
Muriel Tabeau a pris ses fonctions ce jeudi au centre pénitentaire du Havre © Radio France - Amélie Bonté

Le manque de personnels à la prison du Havre ?

La situation ici au centre pénitentiaire du Havre est sensible. J'ai connu des situations comparables dans des établissements précédents."

Aux organisation syndicales qui alertent très régulièrement sur le manque de personnels, elle répondra par le dialogue dit-elle.

Pour pouvoir vraiment travailler on a besoin de personnel donc là on mène un combat commun."

Ecoutez Muriel Tabeau, la nouvelle directrice du centre pénitentaire du Havre (56")

D'après le syndicat UFAP, certains surveillants ont effectué 145 H supplémentaires. Sur un effectif de 182 surveillants pénitentiaires, actuellement 17 manquent à l'appel, pour des arrêt de travail, de l'épuisement professionnel etc...

On ne peut pas laisser les services comme ça en déshérence, ce n'est pas possible." dit la nouvelle directrice de la prison du Havre

Le centre pénitentiaire du Havre c'est :

  • une maison d'arrêt + un centre de détention
  • 690 places
  • 182 surveillants pénitentiaires, actuellement 17 absents
  • environ 1 agression de surveillant physique ou verbale / semaine
  • une cellule de lutte contre la déradicalisation
  • un surveillant pénitentiaire est payé environ 1 390€/mois (SMIC+prime de risque)

Partager sur :