Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

Mantes-la-Jolie : une centaine de personnes ont marché pour protester contre les arrestations des lycéens

mercredi 12 décembre 2018 à 21:03 Par Pauline Pennanec'h, France Bleu Paris et France Bleu

Six jours après l'interpellation de 150 lycéens à Mantes-la-Jolie, forcés à s'agenouiller, mains derrière la tête, une marche était organisée ce mercredi dans les rues de la ville, jusque devant le le lycée Saint-Exupéry. Une centaine de personnes se sont réunies à l'appel d'un collectif de mères.

Les participants à la marche se sont agenouillés sur le parking du lycée Saint-Exupéry, à Mantes-la-Jolie
Les participants à la marche se sont agenouillés sur le parking du lycée Saint-Exupéry, à Mantes-la-Jolie © Radio France - Pauline Pennanec'h

Mantes-la-Jolie, France

"Pas de justice, pas de paix" : une centaine de personne se sont réunies pour une marche, à Mantes-la-Jolie (Yvelines), près d'une semaine après la diffusion d'une vidéo de l'interpellation de 150 lycéens

C'est à l'appel d'un collectif de mères d'ados interpellés que la marche a eu lieu : "J'ai de la haine envers personne, je veux juste que justice soit faite", assure Myriam, une mère de famille. 

Depuis vendredi, les mères de famille se relaient devant les lycées pour éviter toute volonté de vengeance. "Si on fait un blocus, on sait tous ici que ça va partir en jets de pierres, poubelles brûlées, voitures retournées", lâche Redha, un jeune lycéen interpellé le 6 décembre. 

Les mamans ont bien fait de venir, comme ça, au moins ça ne part par en vrille — Redha

Au total, cinq plaintes ont été déposées au parquet de Versailles hier par des familles, une vingtaine d'autres sont en préparation.

Marche à Mantes-la-Jolie - Reportage