Faits divers – Justice

La "Veuve noire", Manuela Gonzalez, libérée en raison de la lenteur de la procédure

Par Lionel Cariou, France Bleu Isère et France Bleu mardi 22 septembre 2015 à 9:15

Assises de l'Isère
Assises de l'Isère © Max PPP

La "Veuve noire" attendra la tenue de son procès en appel, à l'air libre. Manuela Gonzalez est sortie de prison ce lundi. Pour la justice iséroise, le délai entre les 2 procès était trop long. En 1ère instance, elle avait été condamnée à 30 ans de réclusion criminelle pour l’assassinat de son mari.

Il s'est écoulé 17 mois depuis que les avocats de Manuela Gonzalez ont fait appel de sa condamnation à 30 ans de réclusion criminelle. 17 mois et on ne sait toujours pas quand aura lieu le second procès. La Chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Grenoble a estimé que le Parquet général n'avait pas respecté un "délai raisonnable". Manuela Gonzales est donc libre après cinq ans de détention provisoire. En 2014, lors du premier procès aux assises, elle avait été condamnée pour l’assassinat de son dernier mari. En 2008, on avait retrouvé le corps de Daniel Cano carbonisé dans une voiture à Villard-Bonnot, près de Grenoble. La décision est saluée par Ronald Gallo, l'avocat de Manuela Gonzalez : "toutes les personnes (doivent être) jugées dans un délai raisonnable, or une personne détenue depuis cinq ans et trois mois, ce n'est pas un délai raisonnable. (...) Elle était au bout du rouleau, raison pour laquelle j'ai déposé cette demande" explique-t-il. Et à la crainte de ne pas voir Manuela Gonzalez se présenter lorsque le procès sera "enfin fixé", son avocat répond qu'elle veut "prouver son innocence".

Ronald Gallo, avocat de Manuela Gonzalez

"Je pense qu'elle est dangereuse"

La décision de la Chambre d'instruction de la Cour d'appel de Grenoble inquiète en revanche Maître François Leclerc, avocat de la partie civile. "On peut comprendre que le délai raisonnable n'a pas été respecté. Mais la première victime c'est la famille. (Elle craint) les risque de fuite, mais aussi de pression. On a vu lors du procès l'emprise que Manuela Gonzalez a sur ses proches. Je pense qu'elle est dangereuse".

Maître Leclerc, avocat de la partie civile

Le parquet général de Grenoble explique le retard pris dans ce dossier par l'engorgement de la Cour d'assises de l'Isère. Un procès de grande ampleur doit en effet commencé en novembre celui du meurtre de Kévin et Sofiane tués à Échirolles en 2012. Un procès qui doit durer six semaines.

Paul Michel, le procureur général de la Cour d'appel de Grenoble

LIRE AUSSI :

Pas de preuve matérielle contre "la veuve noire de l'Isère"

Procès de "la veuve noire de l'Isère" : "ma maman est innocente"

Manuela Gonzalez, la "veuve noire de l'Isère", condamnée à 30 ans de réclusion