Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Marc Vuillemot : "J'ai mis en place le couvre-feu à contrecœur, j'attends des renforts policiers"

mardi 11 septembre 2018 à 9:11 - Mis à jour le mardi 11 septembre 2018 à 9:15 Par Mélodie Viallet, France Bleu Provence

Marc Vuillemot, le maire socialiste de la Seyne-sur-Mer près de Toulon était l'invité de France Bleu Provence ce mardi 11 septembre. Il est revenu sur la mise en place de cet arrêté qui instaure un couvre-feu pour les mineurs près de la cité Berthe.

Marc Vuillemot, le maire socialiste de la Seyne-sur-Mer
Marc Vuillemot, le maire socialiste de la Seyne-sur-Mer © Maxppp - Vincent Isore

La Seyne-sur-Mer, France

Un couvre-feu pour les mineurs est mis en place à la Seyne-sur-Mer, depuis lundi et jusqu'au 20 septembre. C'est une décision du maire après la mort de deux jeunes de 14 et 19 ans dans un règlement de comptes lié au trafic de drogue, cité Berthe, un quartier sensible de la ville. La police doit effectuer des patrouilles et l'élu demande aux familles de ne pas laisser traîner leurs enfants dehors tard le soir.  Invité de France Bleu Provence, ce mardi,  Marc Vuillemot, le maire socialiste de la Seyne-sur-Mer est revenu sur sa décision. 

Le maire espère annuler cet arrêté au plus vite 

Une décision explique-t-il qu'il a "pris à contrecœur" car "prendre un arrêté interdisant la liberté de circulation çà ne me satisfait pas. Je l'ai fait pour rassurer la population et prévenir d'éventuelles situations qui pourraient se reproduire". 

Marc Vuillemot qui espère pouvoir annuler cette arrêté le plus tôt possible :"Mais pour cela je réclame encore plus de moyens supplémentaires qui font défauts dans les quartiers sensibles. Je réclame que nous soyons dotés du dispositif de police de sécurité du quotidien et que nos quartiers soient classés en quartiers dit de "reconquête républicaine". 

Besoin de plus de moyens de policiers mais aussi éducatifs 

Le maire de la Seyne-sur-Mer qui reconnait que son couvre-feu n'est pas la solution pour lutter contre les règlements de compte. "C'est un travail de longue haleine, de prévention éducative. À la Seyne-sur-Mer, nous avons perdu 12 éducateurs de rues, et pourtant ils peuvent agir pour que des jeunes enfants ne tombent pas dans la délinquance, c'est un vrai travail de fond qu'il faut faire" conclu-il.