Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Seine-Saint-Denis : Marcel Campion condamné à trois mois de prison avec sursis pour des injures homophobes

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le patron des forains parisiens Marcel Campion a été condamné à trois mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende, pour injures homophobes, à l'encontre de l'ancien adjoint à la mairie de Paris, Bruno Julliard.

Marcel Campion est condamné à trois mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende pour injures homophobes, à l'encontre de l'ancien premier adjoint à la mairie de Paris Bruno Julliard.
Marcel Campion est condamné à trois mois de prison avec sursis et 3 000 euros d'amende pour injures homophobes, à l'encontre de l'ancien premier adjoint à la mairie de Paris Bruno Julliard. © Maxppp - Sébastien Muylaert

Marcel Campion a été condamné, ce vendredi, à trois mois de prison avec sursis pour "injures homophobes", suite à ces propos sur l'ancien premier adjoint à la mairie de Paris Bruno Julliard, a appris France Bleu Paris auprès de l'avocate de Bruno Julliard. Le patron des forains a également été condamné à 3 000 euros d'amende par le tribunal de Bobigny (Seine-Saint-Denis).

Fin janvier 2018, lors d'une réunion de lancement de son parti en vue des municipales, à Saint-Ouen, en évoquant Bruno Julliard, ouvertement homosexuel, Marcel Campion avait déclaré "Comme il était un peu de la jaquette, il a rencontré (l'ancien maire de Paris, Bertrand) Delanoë, ils ont fait leur folie ensemble et paf, il est premier adjoint", avant de poursuivre : "Moi, j'ai rien contre les homos, d'habitude, je dis +les pédés+. (...) J'ai rien contre eux, sauf qu'ils sont un peu pervers", ajoutait-il.

Bruno Julliard "satisfait" du jugement

Des propos condamnés donc par la justice ce vendredi. En octobre, lors du procès, le parquet avait requis la même peine, à savoir trois mois de prison avec sursis. Bruno Julliard a également obtenu 1 500 euros au titre des dommages et intérêts, "qu'il reversera à une association de lutte contre l'homophobie", souligne son avocate. Marcel Campion doit également verser 700 euros à chacune des trois associations, également parties civiles : Mousse, Stop Homophobie et Adheos. 

Contacté par France Bleu Paris, Bruno Julliard se dit "satisfait du jugement rendu, non pas pour des raisons personnelles, mais parce qu'il ne faut jamais laisser impunies des déclarations homophobes." Pour le moment, ni Marcel Campion, ni son avocat, n'ont répondu à nos sollicitations. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess