Faits divers – Justice

Marche blanche pour Alexis : 500 à 800 personnes présentes

Par Mila Ta Ninga, France Bleu Gironde dimanche 6 avril 2014 à 6:00

Marche blanche pour Alexis
Marche blanche pour Alexis © Radio France

L'affluence de la marche blanche est à l'image du jeune homme mort il y a un mois : elle a fédéré. Que ce soit sa familles, ses amis, des connaissances ou simplement des personnes touchées par ce drame. Plus de 500 personnes ont marché de Talence à Bordeaux, pour dire leur tristesse et leur colère.

Il y a un mois, Alexis, étudiant de 19 ans se fait tué à coup de couteau parce qu’il ne veut pas donner son téléphone portable. Trois jeunes ont été arrêtés dix jours après les faits à Angoulême. Il s’agit de deux jumeaux de 22 ans et une fille de 17 ans. Le couteau qui a servi à l’agression a été retrouvé quelques jours plus tard sur les lieux du crime. Selon le code pénal, ils risquent jusqu’à la perpétuité.

Tristesse et colère

C’est dans un calme presque absolu que les parents d’Alexis ont lancé la marche blanche. Entre 500 et 800 personnes ont répondu à leur appel. Sur la banderole, aussi portée par les petits frères d’Alexis, "plein de vie, assassiné pour un portable" .

Marche blanche pour Alexis : " Que les responsables soient convaincus qu'on ne lâchera rien " Les parents d'Alexis

Le départ de la marche blanche s’est d’ailleurs faite devant la résidence où vivait leur fils. Un symbole pour les parents mais aussi pour les nombreux étudiants qui y vivent encore. Plusieurs d’entre eux étaient là par solidarité. Et dans le cortège, il y avait également beaucoup de parents, venus soutenir, leurs enfants. À l’image de Dominique. Sa petite-fille fait partie du cercle d’amis proche d’Alexis. Le week-end avant sa mort, ils avaient d’ailleurs été faire la fête ensemble. Elle ne le connaissait pas, en revanche, son assassinat retenti au fond d’elle. Il y a 13 ans, elle aussi perdait un fils poignardé dans la rue.

Marche blanche pour Alexis : " Je comprends tout a fait ce que ressent sa mère " Dominique

Au bout d’une heure de marche, le cortège, a fini place Pey-Berland, devant la mairie de Bordeaux. Dans les rangs, le maire de Talence, Alain Cazabonne rejoint discrètement, son confrère, Alain Juppé, le maire de Bordeaux. Les hommes ont échangé quelques mots avec la famille avant de les recevoir au palais Rohan.

Marche blanche pour Alexis : " On ne peut pas baisser les bras et ne pas se défendre "

Partager sur :