Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un policier blessé et une dizaine d'interpellations en marge de la marche de la colère à Marseille

-
Par , France Bleu Provence

Des échauffourées ont éclaté ce samedi en début de soirée à Marseille, après la marche de la colère contre le mal-logement qui s'était déroulée dans le calme. Un policier a été blessé par un projectile, une dizaine de personnes ont été interpellées.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - -

Marseille, France

"Une fois que les familles sont parties, il ne restait que ceux qui voulaient en découdre", résume une commissaire de police. Après la marche de la colère à Marseille, qui s'est déroulée sans heurts, des affrontements ont éclaté vers 18h entre un groupe restreint de manifestants, environ 300, et les forces de l'ordre. La police a utilisé des grenades lacrymogènes pour empêcher des manifestants de s'approcher de l'Hôtel de Ville. 

Les forces de l'ordre ont reçu des projectiles, un policier de la Compagnie de sécurisation et d’Intervention a été blessé à la gorge et transporté à l'hôpital. 

Une dizaine d'interpellations

Les manifestants ont ensuite remonté la Canebière, où une vitrine a été abîmée et des poubelles incendiées. À 20h30, la police a annoncé avoir interpellé une dizaine de personnes.

Plusieurs associations et collectifs de citoyens étaient à l'initiative de cette marche de la colère à Marseille ce samedi après-midi, un an après les effondrements de la rue d’Aubagne qui ont fait huit morts.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu