Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Marée noire du pétrolier Prestige : le montant des indemnités a été révélé

jeudi 16 novembre 2017 à 6:05 Par Paul Nicolaï, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Quinze ans après la catastrophe du "Prestige", le tribunal de la Corogne a annoncé mercredi accorder 460.000 euros aux communes landaises, 131.000 euros à Saint-Jean-de-Luz et 63.000 euros à Bidart. En novembre 2002, plus de 63.000 tonnes de fioul avaient pollué le littoral du golfe de Gascogne.

NETTOYAGE DE LA PLAGE DU VILLAGE DE MUXIA novembre 2002
NETTOYAGE DE LA PLAGE DU VILLAGE DE MUXIA novembre 2002 © Maxppp - CHRISTINE ANDRE

Pays Basque, Pyrénées-Atlantiques, France

Le tribunal de la Corogne, en Espagne, a annoncé mercredi avoir fixé à près d'1,6 milliard d'euros le montant de l'indemnisation que l'Etat espagnol doit recevoir des responsables de la marée noire causée par le naufrage du Prestige en 2002. Le jugement fixant le montant prévoit également 61 millions d'euros pour l'Etat français.

Au total 272 parties civiles ont été retenues. Les communes basques de Saint-Jean-de-Luz et Bidart avaient engagé des procédures devant la justice espagnole, tout comme le département et 17 communes des Landes (Capbreton, Gastes, Labenne, Lit-et-Mixe, Messanges, Mimizan, Moliets-et-Maa, Ondres, Parentis-en-Born, Saint-Julien-en-Born, Sainte-Eulalie-en-Born, Seignosse, Soorts-Hossegor, Soustons, Tarnos, Vielle-Saint-Girons, Vieux-Boucau). Bidart va recevoir un peu moins de 63 000 euros et Saint-Jean-de-Luz un peu plus de 131 000 euros. Les communes landaises, qui ont fait front commun dans cette affaire, vont percevoir 460 000 euros.

63000 tonnes de fioul

Le 19 novembre 2002 le pétrolier libérien à simple coque, battant pavillon des Bahamas, avait sombré dans l'Atlantique, au large de la Galice, six jours après avoir subi une avarie lors d'une tempête. Pendant plusieurs semaines, plus de 63000 tonnes de fioul avaient pollué le littoral espagnol, portugais et français dont les côtes d'Aquitaine, au Pays Basque, dans les Landes, et en Gironde (des galets d'hydrocarbures avait été retrouvés sur les plages de Lacanau, du Porge et du Cap Ferret).

Après une longue procédure judiciaire, l'assureur du navire avait été condamné, ainsi que le capitaine du pétrolier, à deux ans de prison. En 2013 le gouvernement français avait estimé le coût de la marée noire à 109 millions d'euros pour les victimes françaises.

Une très grande surprise

C'est France Bleu Pays Basque qui a appris la nouvelle au maire de Bidart, Emmanuel Alzuri, qui parle "d'une très grande surprise". Evidemment, la somme allouée à sa commune, 63.000€, est loin des sommes demandées, mais "c'est mieux que rien, la chance sourit aux audacieux", ajoute-t-il, en référence aux autres communes côtières du golfe de Gascogne, qui avaient préféré se retirer de la procédure. "C'est une petite récompense, on va attendre que ça tombe. Je me souviens que ça avait été compliqué à gérer, le préjudice était lourd, on était très inquiets pour la saison touristique. Mais Bidart avait montré beaucoup de solidarité, et on avait pu redorer notre blason".

Emmanuel Alzuri Maire de Bidart: " c'est une très grande surprise"