Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Marée populaire : entre 2000 et 3000 manifestants à Grenoble

samedi 26 mai 2018 à 19:08 Par Véronique Saviuc, France Bleu Isère

A Grenoble, entre 2000 et 3000 personnes ont répondu à l'appel des organisations syndicales, politiques ou associatives qui appelaient à former ce samedi une "marée populaire" pour contester la politique sociale d'Emmanuel Macron. Une manifestation "réussie" selon ses organisateurs

Des chansons anti Macron dans les haut-parleurs des camions sonos de la Marée Populaire
Des chansons anti Macron dans les haut-parleurs des camions sonos de la Marée Populaire © Radio France - Véronique Saviuc

Grenoble, France

Entre 2000 et 3000 personnes ont participé à la "marée populaire" à Grenoble  ce samedi, une manifestation contre la politique d'Emmanuel Macron à l'appel d'une quarantaine d'organisations syndicales, politiques ou associatives.

A Grenoble, une quarantaine d'organisations appelaient à former une "marée populaire"  - Radio France
A Grenoble, une quarantaine d'organisations appelaient à former une "marée populaire" © Radio France - Véronique Saviuc

Parmi les  organisations les plus visibles, la France Insoumise de Jean-Luc Mélenchon qui souhaitait une "déferlante" anti-Macron , et la CGT très présente dans le cortège avec des représentants, notamment,  des cheminots et de General Electric.  Emmanuel Macron avait annoncé,  avant même les manifestations organisées dans toute la France,  que cette "marée populaire" ne l'arrêtera pas.   

Des pancartes artisanales à côté des banderoles syndicales - Radio France
Des pancartes artisanales à côté des banderoles syndicales © Radio France - Véronique Saviuc

Les manifestants sont partis de la gare à dix heures et se sont dispersés place Victor Hugo après les prises de parole et un pique-nique. Pour les organisateurs du cortège grenoblois, c'était une vraie "marée populaire"  et une "réussite". 

Thomas Chancelier, militant de la France Insoumise à Grenoble

Caroline de l'UD-CGT, salariée de la Sécurité Sociale