Faits divers – Justice

Mariage vandalisé dans le Rhône : la piste des supporters de l'ASSE examinée

Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire et France Bleu mardi 8 septembre 2015 à 19:25

Les ultras stéphanois sont-ils venus régler leur compte lors d'un mariage ?
Les ultras stéphanois sont-ils venus régler leur compte lors d'un mariage ? - © TL_Studio - Fotolia.com

Le banquet d'un mariage détruit à coup de batte de base-ball. C’était le week-end dernier à Denicé, près de Villefranche-sur-Saône (Rhône). L'enquête pourrait bien rebondir dans la Loire. La piste d'un règlement de compte entre supporters stéphanois et lyonnais est étudiée par les gendarmes.

Cinq à dix personnes qui débarquent dans une salle de mariage pendant que les fiancés se disent « OUI » à l'église. C'est le scénario digne d'un film qui s'est déroulé ce week-end dans un château du Beaujolais, dans le Rhône. Une belle bâtisse qui accueille tous les week-ends des fêtes de près de 200 invités. Et donc pendant la cérémonie, une bande s'attaque au buffet, aux décorations. Des faits exceptionnels concède-t-on à la gendarmerie de Villefranche-sur-Saône.

Préjudice de plusieurs milliers d'euros 

Le château et le traiteur ont eu à déplorer un préjudice financier très important : plusieurs milliers d'euros, même si du côté du propriétaire de la bâtisse, on veut relativiser : " Le mariage a pu avoir lieu, le repas aussi. Tout c’est bien terminé". Il n'empêche, le parquet de Villefranche-sur-Saône tient à aller au bout de l'enquête. Toutes les hypothèses seront étudiées et notamment celle d'un règlement de compte entre supporters des deux clubs de football ennemis.

Toutes les hypothèses étudiées

Ce qui a mis les enquêteurs sur la piste, c'est un appel anonyme à une rédaction locale du Progrès expliquant que les vandales s’étaient trompés de mariage et que leur vraie cible était dans un château à quelques kilomètres : le mariage d'un supporter notoire des ultras lyonnais. Les enquêteurs vérifient donc.

LIRE AUSSI : Mariage saccagé dans le Beaujolais : douze personnes présentées comme des ultras de l'ASSE interpellées