Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Marin, le supporter de l’ASSE, promu chevalier de la Légion d’honneur

En novembre 2016 Marin était laissé pour mort après avoir défendu un couple qui s’embrassait à Lyon. Depuis il se bat pour retrouver une vie normale. Il a été honoré par la promotion du 1er janvier de la Légion d’honneur comme 401 autres personnes.

Marin avait été agressé à Lyon le 11 novembre 2016.
Marin avait été agressé à Lyon le 11 novembre 2016. - Association La Tête Haute

Saint-Étienne, France

La promotion du 1er janvier vient de distinguer Marin Sauvageon, jeune étudiant et supporter de l'ASSE. Il avait été sauvagement tabassé en novembre 2016 à Lyon après avoir défendu un couple qui s'embrassait dans la rue. 

Le jeune homme a été nommé chevalier de la Légion d'honneur pour "services exceptionnels nettement caractérisés".  Pour sa mère, Audrey Sauvageon et ses proches "c'est une grande surprise", ils sont "heureux, émus et très honorés". "Marin était stupéfait, il n'en revenait pas. Il est très, très honoré Marin. Ça représente une reconnaissance pour un geste républicain que Marin a eu. Et puis au-delà de la reconnaissance c'est un geste vers une société plus tolérante, celle que Marin défend ". 

La famille de Marin avait lancé une pétition il y a deux ans pour demander au Président de la République d'accorder la légion d'honneur au jeune homme. Mais elle n'y croyait plus. "Je n'avais pas eu de nouvelles, confie Audrey Sauvageon, et c'est en ça que c'est une surprise. Je ne m'y attendais pas du tout. L'année commence très, très bien de manière très surprenante, mais comme tout ce que l'on vit depuis un petit peu plus de deux ans. C'est un très, très beau geste de la République pour Marin cela nous touche beaucoup."

Audrey Sauvageon, la mère de Marin, dit son étonnement et son bonheur

Marin se bat depuis deux ans pour pouvoir marcher et reparler normalement. Après son violent traumatisme crânien il a fait des progrès spectaculaires.  En mai dernier, après trois jours de procès, l'agresseur de Marin a été condamné à sept ans et demi de prison par la cour d'assises des mineurs de Lyon.