Infos

Marion Maréchal-Le Pen raille le centre de déradicalisation

Par Adèle Bossard, France Bleu Touraine lundi 10 octobre 2016 à 7:00

Marion Maréchal Le Pen, en visite en Touraine, entourée de Michel Chassier, président du groupe FN au Conseil régional et Véronique Péan, secrétaire départementale d'Indre-et-Loire.
Marion Maréchal Le Pen, en visite en Touraine, entourée de Michel Chassier, président du groupe FN au Conseil régional et Véronique Péan, secrétaire départementale d'Indre-et-Loire. © Radio France - Adèle Bossard

En visite à Ballan-Miré, entre Tours et Chinon, la députée Front national du Vaucluse a évoqué son scepticisme quant à l'efficacité du centre de déradicalisation de Pontourny, dans le Chinonais.

Les responsables locaux du Front national se sont rassemblés dimanche 8 octobre à Ballan-Miré. Autour d'eux, quelques fervents militants mais surtout une invitée d'honneur : Marion Maréchal-Le Pen. La nièce de Marine Le Pen et députée du Vaucluse était conviée par Véronique Péan, secrétaire départementale FN d'Indre-et-Loire.

Marion Maréchal Le Pen en a profité pour exprimer son opposition au centre de déradication de Pontourny. "Je suis très sceptique sur ce centre et sur le profil des gens qui vont y être accueillis, dit-elle. Ce sont des gens qui sont volontaires et accompagnés par leur famille, très radicalisés mais pas dangereux. On ne sait pas non plus de le contenu des modules de déradicalisation. Si ce sont les mêmes que dans les prisons, permettez-moi d'être sceptique : on a eu quelques perles comme les séances de calinothérapie avec les animaux".
La députée du Vaucluse voit dans ce centre un moyen pour le gouvernement de ne pas prendre les décisions qui, selon elle, s'imposent, à savoir "expulser les fichés S et les terroristes étrangers de notre territoire ou déchoir de leur nationalité ceux qui ont le mérite de l'être".

Partager sur :