Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Marly : Huit mois de sursis pour un jeune homme qui a violenté sa copine en l'accusant d'avoir tué son hamster

Un jeune garçon de 18 ans était jugé ce lundi en comparution pour avoir été violent avec sa compagne. Les faits se sont déroulés vendredi dernier à Marly. L'individu reprochait à sa petite amie la mort de son hamster lors d'un voyage en train.

Les policiers mosellans ont interpellé l'individu peu après les faits, ce vendredi 24 juillet au soir
Les policiers mosellans ont interpellé l'individu peu après les faits, ce vendredi 24 juillet au soir © Radio France - Marc Bertrand

Les services de police sont appelés ce 24 juillet peu après 20h30 pour une violente altercation. Un jeune garçon de 19 ans reproche à sa compagne la mort de son hamster. Retrouvé mort et desséché dans sa boite à chaussure, l'animal de compagnie n'aurait pas supporté un voyage en train entre Metz et Thionville. 

Mais Noisette, c'est le nom du hamster, est un véritable compagnon pour le jeune homme, depuis son enfance, par ailleurs difficile avec un placement dans un foyer pour mineurs. Le garçon voit rouge. Il prend alors sa petite amie par le col, la plaque au mur et assène plusieurs coups de poings dans le mur. 

Il l'accuse d'avoir tué "Noisette"

La jeune fille réussit à se réfugier dans son appartement, elle souffre de quelques contusions et d'un bras en écharpe. L'auteur des faits est interpellé dans la foulée avant d'être placé en garde à vue.

Les images de vidéo-surveillance confirment les faits relatés par la victime. Le jeune homme a été déféré et incarcéré ce dimanche. Jugé ce lundi en comparution immédiate, il a été condamné à huit mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l'épreuve, ainsi qu'une obligation de soins et l'obligation de travailler ou reprendre des études.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess