Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Encore du monde dans la rue contre la loi "Sécurité globale" à Marseille

-
Par , , France Bleu Provence

Environ un millier de personnes sont réunies sur le vieux port de Marseille ce samedi pour dire non au projet de loi "Sécurité Globale".

Environ un millier de personnes manifestent à Marseille ce samedi contre la loi "Sécurité globale"
Environ un millier de personnes manifestent à Marseille ce samedi contre la loi "Sécurité globale" © Radio France - Quentin Perez de Tudela

Ils ne désarment pas : les opposants à la proposition de loi "sécurité globale" sont à nouveau dans la rue ce samedi. Près de 80 rassemblements ont lieu en France, dont un à Marseille.Près d'un millier de personnes ont défilé entre le Vieux Port et le Porte d'Aix,deux mois après le début de la mobilisation contre ce texte.

Un projet de loi qui pénalise notamment la diffusion "malveillante" d'images de policiers. Ces rassemblements en France sont "pour le droit à l'information, contre les violences policières, pour la liberté de manifester et contre la surveillance de masse", à l'appel de la coordination d'associations et syndicats mobilisés. La proposition de loi, déjà votée en première lecture à l'Assemblée nationale, doit être examinée en mars au Sénat.

Cela fait deux mois que la mobilisation contre ce texte a débuté.
Cela fait deux mois que la mobilisation contre ce texte a débuté. © Radio France - Quentin Perez de Tudela

La manifestation s'est déroulée dans le calme. Mais après que le cortège s'est dispersé à la Porte d'Aix, des heurts ont éclaté. Ils ont opposés des policiers à une centaine de personnes. 8 d'entre elles ont été interpellées et placées en garde à vue, notamment pour dégradation et violences envers les forces de l'ordre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess