Faits divers – Justice

Marseille n'est pas à feu et à sang, selon le préfet de police des Bouches-du-Rhône

Par Priscilla Reig et Anne Jocteur Monrozier, France Bleu Provence et France Bleu vendredi 2 septembre 2016 à 10:37 Mis à jour le vendredi 2 septembre 2016 à 12:49

Laurent Nunez, préfet de police des Bouches-du-Rhône.
Laurent Nunez, préfet de police des Bouches-du-Rhône. © Maxppp -

Après une série de règlements de comptes dans les Bouches-du-Rhône cet été, Laurent Nunez a répondu aux questions de France Bleu Provence ce vendredi matin. Pour le préfet de police du département, Marseille est une ville sûre.

Au lendemain de deux nouveaux homicides commis en moins de six heures et portant à sept le nombre de morts par armes à feu dans le département pour le seul mois d'août, le préfet des Bouches-du-Rhône s'est montré rassurant sur France Bleu Provence :

"Marseille est une ville sûre car dans l'ensemble, la délinquance est en baisse."

Les vols avec violence ont en effet diminué de 9% et les vols à main armée de 30% par rapport à l'année dernière. Laurent Nunez a également précisé ce vendredi matin que le nombre d'homicides est en diminution : 29 en 2016 (dont 23 par armes à feu) contre 43 en 2015.

"Les règlements de comptes, qu'on appelle dans notre jargon les assassinats entre malfaiteurs, augmentent, mais pour le reste les vols avec violence sont en baisse et les atteintes aux biens sont contenues."

Depuis le début de l'année, la police a dénombré 21 règlements de comptes contre 13 l'an dernier à la même période dans les Bouches-du-Rhône.