Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

À Marseille, il menace une collégienne avec une arme à feu et prend la fuite

-
Par , France Bleu Provence

Un homme de 24 ans est recherché par la police après avoir menacé avec une arme à feu la rivale de sa soeur. Les deux adolescentes, élèves en sixième au collège Arthur Rimbaud dans le XVe arrondissement de Marseille s'étaient donné rendez-vous, mardi, devant leur établissement pour en découdre.

Voiture de police (illustration)
Voiture de police (illustration) © Radio France - Hervé Sallafranque

À Marseille, une querelle entre deux adolescentes dégénère. Mardi 4 février, devant le collège Arthur Rimbaud classé en zone d'éducation prioritaire, un homme s'est mêlé à la dispute et a menacé une collégienne avec une arme à feu. 

Il s'agit en fait du frère d'une des deux collégiennes. Il commence par donner un coup de poing à la rivale de sa sœur. Des médiateurs tentent alors de s'interposer, mais c'est à cet instant que le jeune homme sort une arme à feu pour menacer l'adolescente de 11 ans, avant de prendre la fuite. 

Défavorablement connu des services de police

L'agresseur âgé de 24 ans est déjà connu de la police pour trafic de stupéfiant. Les deux élèves en classe de sixième, elles, s'étaient donné rendez-vous à la sortie du collège pour en découvre. 

On ne connaît pas le motif précis de leur dispute, mais la tension entre les deux jeunes filles n'a cessé de monter ces derniers jours. 

Les enseignants, eux, ont exercé temporairement leur droit de retrait. Le sujet doit être évoqué, mardi prochain, lors d'une réunion du Comité locale de sécurité. 

Depuis cette agression, le jeune homme était, ce samedi, toujours recherché par la police

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu