Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Un homme tué par un légionnaire alcoolisé sur le Vieux-Port à Marseille

lundi 18 juin 2018 à 8:52 France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse et France Bleu

Un légionnaire d'une trentaine d'années est soupçonné d'avoir poignardé deux hommes dans la nuit de dimanche à lundi sur le Vieux-Port à Marseille. L'une des deux victimes n'a pas survécu à ses blessures.

© Maxppp -

Marseille, France

Le militaire soupçonné appartient au 2e régiment étranger de génie de Saint-Christol d'Albion dans le Vaucluse. A 2 heures 20, il est en compagnie d'un autre homme - un travesti ou un transsexuel selon les enquêteurs - quand ils sont abordés par deux individus qui sortent de leur voiture. La discussion dégénère et des coups sont échangés. 

Gaz lacrymogène

Les deux hommes en voiture balancent du  gaz lacrymogène. Le militaire, alcoolisé, sort un couteau et il les poignarde. Les individus se rendent eux-mêmes à l'Hôpital de la Timone. L'un d'eux est touché au coeur. Deux heures après l'agression, il  succombe à ses blessures. La seconde victime, 32 ans, est blessée au dos, mais ses jours ne sont pas en danger.  

Gardes à vue

Couvert de sang, le légionnaire est repéré par des policiers qui le placent en garde à vue, tout comme la personne qui l'accompagnait. Le suspect aurait reconnu les faits. Cet homme d'une trentaine d'années était "en congé maladie", selon la Légion étrangère à Saint-Christol, il était "en soins à l'hôpital militaire de Marseille". On ne connaît pas sa nationalité.