Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Un matelas incendié à l'origine du drame de la cité des Lauriers à Marseille ?

-
Par , France Bleu Provence

C'est la question que se pose Habitat Marseille Provence. Selon le bailleur qui gère la résidence Les Lauriers, au moins un matelas se trouvait à l'endroit où le feu serait partidimanche, tuant une fillette et sa grand-mère. La maman très grièvement brûlée se trouve entre la vie et la mort.

Intervention des marins-pompiers. (Image d'illustration)
Intervention des marins-pompiers. (Image d'illustration) - ©Marins-pompiers de Marseille

Après l'émotion suscitée par la mort ce dimanche à Marseille d'une fillette de 11 ans et de sa grand-mère, il y a cette question, près de deux jours après le drame. Comment un incendie a-t-il pu se déclarer dans les derniers étages, au niveau de la cage d'escalier ? Habitat Marseille Provence se demande si ce n'est pas un matelas qui aurait pris feu au 10e étage. C'est à ce niveau en effet, dans la cage d'escalier, qu'au moins un matelas a été déposé, toujours selon le bailleur. Le concierge de l'immeuble l'avait signalé en fin de semaine dernière.

Une enquête actuellement ouverte pour "recherche des causes de la mort"

"C'est un objet qui ne prend pas feu tout seul", dit-on du côté du bailleur, contacté ce lundi par France Bleu Provence. Ce qui pose cette question : s'oriente-t-on vers un incendie d'origine accidentelle ou criminelle ? Pour l'instant, rien ne permet de le dire.

La police ne souhaite pas communiquer. Ce qui est sûr, c'est qu'une enquête est actuellement ouverte pour "recherche des causes de la mort". Ou plus exactement des morts. Celle d'une fillette de 11 ans et de sa grand-mère de 78 ans, dont les corps ont été retrouvés entre le 10e et le 11e étage par les marins-pompiers lors de l'incendie.

Un incendie qui a fait une troisième victime : la maman de la fillette. Agée de 49 ans, elle est hospitalisée à l'hôpital de La Conception dans un état très grave. Selon sa famille, elle ne pourra pas être sauvée.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess