Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Masque miracle" contre la Covid-19 à 1.500 euros : une vaste escroquerie démantelée dans les Vosges

-
Par , France Bleu Sud Lorraine, France Bleu

Six individus soupçonnés d'escroquerie et d'abus de faiblesse ont été identifiés et interpellés dans les Vosges, une centaine de victimes ont été identifiées pour l'instant, un grand nombre autour de Gérardmer mais aussi partout en France.

Les gendarmes ont interpellé six escrocs présumés pour l'instant dans cette enquête
Les gendarmes ont interpellé six escrocs présumés pour l'instant dans cette enquête © Radio France - Adèle Bossard

Les gendarmes des Vosges aboutissent à une enquête de près d'un an. En juillet 2019, ils sont alertés à Gérardmer, par une plainte pour escroquerie et abus de faiblesse.  

Le mode opératoire élaboré par des escrocs présumés : par une plateforme de phoning installée au Maroc, des personnes âgées sont contactées parce qu'elles ont gagné "un prix de valeur", rapportent les gendarmes vosgiens. Mais "pour se faire remettre le cadeau, elles doivent assister à une présentation", au cours de laquelle on leur propose "des produits hors de prix par de prétendus kinésithérapeutes", "il s’agit en fait de revendre des produits bon marché à des prix exorbitants".  Profitant de la crise sanitaire ces dernières semaines, les vendeurs proposent même "un masque miracle"pour un montant de 1.500 euros

Six interpellations dans les Vosges 

Un juge d'instruction délivre une commission rogatoire nationale et confie l'affaire à la brigade des recherches de Saint-Dié-des-Vosges. Les enquêteurs identifient une centaine de victimes partout en France, dont un grand nombre autour de Gérardmer.  

Ces dernières semaines, ils finissent par interpeller six personnes dans les Vosges, trois sont placées en détention provisoire et trois sous contrôle judiciaire. Selon les gendarmes, des documents saisis à leurs domiciles prouvent les escroqueries et abus de faiblesse. Ils ont également découvert lors de perquisitions des véhicules de luxe, des pièces de joaillerie, du mobilier et articles de décoration, "et en attente, de biens immobiliers d’une valeur de 400 000 €."
Toujours selon la gendarmerie des Vosges , "l'analyse des comptes bancaires des auteurs laisse apparaître un bénéfice de plusieurs centaines de milliers d’euros découlant de l’escroquerie". Selon les enquêteurs qui relatent les détails sur les réseaux sociaux, cette somme pourrait être beaucoup plus importante puisque toutes les victimes n'ont pas encore été recensées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess