Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Massacre de Maillé : un Allemand mis en examen pour apologie de crimes contre l'humanité après la découverte d'une stèle

jeudi 12 juillet 2018 à 10:27 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Un Allemand de 34 ans a été mis en examen pour apologie de crimes contre l'humanité, et laissé libre. Début janvier, une stèle en hommage de la division SS suspectée du massacre de Maillé en Indre-et-Loire, a été découverte sur un terrain lui appartenant en Moselle.

La stèle nazie découverte en décembre 2017
La stèle nazie découverte en décembre 2017 © Maxppp - Républicain Lorrain/René Cezard/Maxppp

Maillé, France

Dans l'enquête autour de la découverte d'une stèle nazie à Volmunster, dans le pays de Bitche en Moselle tout début janvier, on apprend qu'un Allemand, propriétaire du terrain, a été mis en examen pour apologie de crimes contre l'humanité. Une enquête avait été ouverte au début de l'année par le parquet de Sarreguemines après la découverte dans un terrain d'une stèle en l'honneur de la célèbre la 17e SS Panzergrenadier Division, dont une unité est suspectée d'avoir massacré 124 habitants du village de Maillé dont 50 enfants en Indre-et-Loire, le 25 août 1944.

Le propriétaire du terrain âgé de 34 ans, a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Cette découverte avait profondément meurtri  la commune de Maillé, et notamment  la maison du souvenir.