Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Massif du Mont-Blanc : un alpiniste polonais dévisse et fait une chute mortelle de 400 mètres

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Un alpiniste polonais âgé de 25 ans est décédé ce mardi matin après avoir fait une chute de plus de 400 mètres dans le massif du Mont-Blanc. L’accident s’est produit avant le col du Mont-Lachat (Haute-Savoie).

Ce mardi matin,  un alpiniste polonais de 25 ans a dévissé et fait une chute mortelle de 400 mètres dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie). (image: hélicoptère du PGHM de Chamonix)
Ce mardi matin, un alpiniste polonais de 25 ans a dévissé et fait une chute mortelle de 400 mètres dans le massif du Mont-Blanc (Haute-Savoie). (image: hélicoptère du PGHM de Chamonix) © Radio France - Richard Vivion

Vers 9h30 ce mardi, un alpiniste polonais a fait une chute mortelle de plus de 400 mètres sur une pente située entre le Nid d'aigle et le col du Mont-Lachat. Selon le PGHM de Chamonix, la victime âgée de 25 ans "a commis une faute de technique de cramponnage." 

Le jeune homme évoluait avec cinq autres alpinistes russes et polonais. Ils sont indemnes et ont pu prévenir les secours. Ce groupe "d'alpinistes expérimentés" avait atteint le sommet du Mont-Blanc lundi et redescendait vers Les Houches. Au moment de l’accident, les alpinistes n’étaient pas encordés. 

L'accident s’est produit le long des rails du Tramway du Mont-Blanc, à 2200 mètres d'altitude. L’alpiniste russe Denis Ouroubko faisait partie de ce groupe. Celui lui qui, en janvier 2018, avait mené l'opération de sauvetage au Pakistan de la Française Élisabeth Revol et du Polonais Tomasz Mackiewicz, finalement retrouvé mort. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess