Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Maubeuge devient le 16ème Quartier de Reconquête Républicaine français

mardi 12 février 2019 à 3:01 Par Anne-Claire Gauchard, France Bleu Nord

C'est officiel depuis vendredi, Maubeuge va devenir à partir du 1er mars, le 16ème Quartier de Reconquête Républicaine en France. Cela signifie principalement l'arrivée de treize policiers supplémentaires dans la ville.

Maubeuge (ici la mairie) devient Quartier de Reconquête Républicaine comme Lille-Fives ou Lille-Moulins
Maubeuge (ici la mairie) devient Quartier de Reconquête Républicaine comme Lille-Fives ou Lille-Moulins © Radio France - Anne-Claire Gauchard

Maubeuge, France

Christophe Castaner, le ministre de l'intérieur, l'avait évoqué lors de son passage dans le Val de Sambre en novembre, mais ce n'est officiel que depuis vendredi... Maubeuge  hérite du convoité label de "Quartier de Reconquête Républicaine" (QRR).  A Maubeuge, cela passe principalement par l'arrivée de treize policiers supplémentaires : six dès le 1er mars, sept autres cet été.

Dans le Nord Pas-de-Calais, ces QRR ont été lancés en septembre à Lille-Fives et Lille-Moulins, ils seront également mis en place dans le courant de l'année à Calais (Beau-Marais et Centre ville) et sur le secteur de Roubaix-Tourcoing (Blanc Seau et Croix Bas St Pierre).  Au total en France, 32 Quartiers de Reconquête Républicaine seront crées d'ici fin 2019.  

C'est très craignos, cela devient une catastrophe

Avec le quartier de reconquête républicaine, l'objectif c'est que la police soit plus visible sur le terrain, d'abord pour lutter contre les trafics ou les rodéos sauvages, ensuite pour être au contact de la population et faire remonter les infos. 

Pour Laurence et Sarah, deux Maubeugeoises qui n'habitent pas un quartier difficile, la délinquance est très présente au quotidien. "Les bus caillassés, les feux de poubelles, les insultes, les gens qui n'ont rien à faire dans les hall d'immeubles et qui cassent les vitres, on a peur" résume Laurence. "Les enfants sont livrés à eux mêmes" ajoute Sarah,"c'est très craignos, cela devient une catastrophe."

Nous avons été entendus

" Cela fait quinze ans qu'on réclamait des effectifs supplémentaires", rappelle le maire de Maubeuge. "Aujourd'hui", ajoute Arnaud Decagny, "on revient dans la moyenne. Même si on peut considérer que les effectifs pourraient être beaucoup plus importants, à l'échelle de Maubeuge -une ville de trente mille habitants- c'est déjà pas mal et nous avons été entendus."

Arnaud Decagny avait déjà instauré ces dernières années une politique de sécurité musclée dans sa ville. Huit agents sont venus renforcer les effectifs de la police municipale, qui a été armée. Une brigade canine et une brigade motorisée ont été crées et cinquante-deux caméras de surveillance installées.