Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Maubeuge : un homme qui lançait des colis par-dessus l'enceinte de la prison interpellé

-
Par , France Bleu Nord

Il sévissait depuis plusieurs mois. Un homme a été interpellé la nuit dernière alors qu'il était en train de projeter un colis par-dessus le mur d'enceinte de la prison. Deux téléphones portables ont été saisis après des fouilles dans certaines cellules.

Des téléphones portables ont été retrouvées dans les cellules de certains détenus
Des téléphones portables ont été retrouvées dans les cellules de certains détenus © Radio France - Nina Valette

Entre eux, les surveillants de la prison de Maubeuge le surnommaient "le handballeur", pour sa capacité à lancer des colis d'assez loin de l'extérieur de la prison vers l'intérieur du mur d'enceinte. 

La nuit dernière, un homme a été interpellé par la brigade anticriminelle aux abords de l'établissement après qu'un drone des ERIS, la force d'intervention de l'administration pénitentiaire, l'ai repéré en train de lancer un colis entre le grillage qui entoure la prison et le mur d'enceinte de celle-ci. Le drone l'a ensuite suivi jusqu'à sa planque ou il a interpellé par les forces de l'ordre.

Le contenu de ce qu'il projetait a été en partie saisi, sans que l'on connaisse pour le moment le contenu exact, mais deux téléphones ont été eux saisis lors de fouilles dans les cellules des détenus à l'intérieur de la prison. Au cours de cette saisie, un détenu a tenté d'agresser le directeur de la prison, Philippe Lamotte.

Depuis le printemps, ces "projections" avaient lieu de manière régulière vers la cour de promenade, permettant ensuite pour les détenus de récupérer leur contenu grâce à des draps liés entre eux. Jusqu'à présent, les images de vidéosurveillance et les rondes du personnel pénitentiaire n'avaient pas permis d'identifier qui que ce soit.

Pour Christophe Muzzolin, secrétaire de Force Ouvrière à Maubeuge, cette interpellation est "un signal fort de la volonté de l'administration pénitentiaire à éradiquer ces projections, qui engendrent trafics, violences et rackets", mais il faut renforcer la sécurité autour de la prison, notamment en augmentant l'éclairage autour du mur d'enceinte. Le grillage avait déjà été renforcé ces derniers mois.

Une enquête est actuellement en cours.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess