Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Maya l'éléphante bientôt réfugiée dans le Limousin ?

vendredi 24 novembre 2017 à 19:40 Par Thomas Larabi, France Bleu Limousin

L'association OneVoice lutte actuellement pour enlever une éléphante à son cirque, qu'elle accuse de mauvais traitement. Elle aimerait confier l'animal à Elephant Haven, la maison de retraite pour pachydermes en construction à Bussière-Galant.

En attendant Maya
En attendant Maya © Radio France - Nicolas Tarrade

Bussière-Galant, France

Vous connaissiez Maïa l'abeille, mais c'est bien Maya l'éléphante qui pourrait venir couler une retraite paisible dans le limousin.

L'association OneVoice lutte actuellement pour enlever cette éléphante de 49 ans à son cirque, installé en ce moment à Saumur. L'association continue son combat devant les juges et aimerait confier Maya à Elephant Haven, la maison de retraite pour éléphants en construction située à Bussière-Galant en Haute-Vienne.

Une campagne de soutien s'est mise en place, l'entreprise VentePrivée.com a notamment mis une affiche géante de 100 m 2 sur sa façade à Saint-Denis, en bordure de l'autoroute A1. Rien n'est prêt pour accueillir la vieille dame aux grandes oreilles, mais peu importe pour Muriel Arnal, présidente de l'association OneVoice : "Maya sera de toute façon mieux dans le sanctuaire que dans un camion" estime-t-elle.

"On est venu avec un vétérinaire voir si les conditions d'accueil étaient réunies. Ils ont déjà un tas de sable sur lequel Maya pourrait se reposer" ajoute-t-elle. Sofie Goetghebeur, fondatrice de Elephant Haven l'admet bien volontiers, rien n'est prêt. Mais en cas d'urgence, elle est prête à se retrousser les manches et à "construire les clôtures elle-même".

Il y a un mois, une décision négative de la cour administrative de Bordeaux a laissé Maya dans son cirque de la piste d'or. Une nouvelle plainte pour cruauté a été déposée par l'association.