Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mayenne : les voitures-radar banalisées débarquent sur les routes du département cet été

-
Par , France Bleu Mayenne

Les 20 voitures-radar déjà en test dans la Sarthe doivent circuler sur les routes de Mayenne à partir de cet été. Ces véhicules, qui rouleront toute l'année, pourront flasher ceux qui appuieraient un peu trop sur le champignon sans que les conducteurs délictueux ne s'en aperçoivent.

20 voitures-radar, en test actuellement dans la Sarthe, vont débarquer en Mayenne cet été. Des véhicules banalisés à la verbalisation automatisée grâce au flash infrarouge.
20 voitures-radar, en test actuellement dans la Sarthe, vont débarquer en Mayenne cet été. Des véhicules banalisés à la verbalisation automatisée grâce au flash infrarouge. © Maxppp - Philippe Trias

Il va falloir encore être plus vigilant sur la route ! Des voitures équipées d'un radar embarqué débarquent cet été en Mayenne, annonce la préfecture, sans donner de date précise. Il y en a 20 pour les Pays de la Loire. Des véhicules en test en ce moment dans la Sarthe, département pilote pour la région. En Bretagne par exemple, ces voitures-radars entreront en circulation en mars, alors que l'expérimentation en Normandie avait été jugée "réussie" par le ministère de l'Intérieur en mai 2019, date de l'annonce de l'externalisation de la conduite de ces véhicules un peu spéciaux.

Flash invisible, marge de 10 km/h et verbalisation automatisée

Leur particularité ? Vous serez flashés à n'importe quel moment de la journée si vous roulez au-dessus de la limite, et sans que vous vous en rendiez compte. En effet, ces voitures banalisées vous prendront par surprise en cas d'excès de vitesse. Un flash invisible du radar infrarouge, une photo cryptée et directement envoyée au Centre National de Traitement des infractions routières (CNT) de Rennes (Ille-et-Vilaine)... Et l'automobiliste en tort ne sera averti de son délit qu'au moment de la réception de son amende. Sachant qu'il y aura une marge d'erreur de 10 km/h au lieu de 5 pour un radar fixe.

Ces véhicules appartiennent à l'État. Mais c'est l'opérateur privé OTI France qui emploie ceux qui vont les conduire dans la région. Des conducteurs rémunérés au nombre de kilomètres parcourus "et pas au nombre de contrevenants flashés" indique la préfecture de Mayenne. Pas informés non plus du déclenchement du radar, ils pourront traverser plusieurs départements lors d'une même journée. 

Un parcours sur les routes les plus accidentogènes

Ces voitures-radars, d'aspect très commun, arpenteront les routes du département "comme n'importe quel autre véhicule". Elle rouleront à vitesse normale, 7 jours sur 7 toute l'année, de jour comme de nuit et sur de longues distances. Leur parcours reste secret, mais ces voitures devraient emprunter des axes connus pour être accidentogènes, sur recommandation de la préfecture et des services de police ainsi que de gendarmerie. D'après nos informations, la N162 figurerait parmi les pistes envisagées.

Un dispositif qui va permettre de "libérer les forces de l'ordre pour d'autres missions", se félicite la préfecture. Les chauffards sont prévenus, alors que cinq grands excès de vitesse ont été enregistrés dans le département rien que la semaine dernière.  Dont un à 141 km/h au lieu de 80 sur la D1 à Nuillé-sur-Vicoin. On compte déjà deux morts sur les routes de Mayenne depuis le début de l'année.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu