Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Me Dupont-Moretti Garde des Sceaux : l'espoir d'une solution politique ?

-
Par , France Bleu RCFM

Me Eric Dupont-Moretti s’est installé ce mardi dans ses nouveaux meubles de la Place Vendôme. Pendant ce temps, les réactions sur sa nomination se sont poursuivies, y compris en Corse où ce dernier a plaidé dans différentes affaires, de droit commun ou politiques.

Me Dupont-Moretti dans ses nouveaux meubles de l'Hôtel de Bourvallais
Me Dupont-Moretti dans ses nouveaux meubles de l'Hôtel de Bourvallais © Maxppp - Benoit Tessier

Le plus emblématique des dossiers insulaires sur lequel le néo-ministre de la justice a eu à intervenir a été celui du commando Erignac et les différents procès qui en ont découlé. Me Dupont-Moretti avait ainsi obtenu l'acquittement, en appel, de l'enseignant Jean Castela accusé alors d’avoir fait partie du commando Erignac et condamné en 1ère instance à 30 années de réclusion criminelle. Il avait ensuite succédé à Me Patrick Maisonneuve lors du 3ème procès d’Yvan Colonna venant renforcer la défense, à la demande de ce dernier. Lui aussi avait alors plaidé pour son acquittement.

Statut de DPS, Yvan Colonna et rapprochement des prisonniers

Passation de pouvoir : Me Dupont-Moretti vient de laisser tomber la robe pour un costume de ministre
Passation de pouvoir : Me Dupont-Moretti vient de laisser tomber la robe pour un costume de ministre © Maxppp - Sebastien Muylaert

C’est sur la base de ces interventions en tant qu’avocat que se sont faites jour les premières réactions dans l’île, qu’elles soient politiques, associatives ou dans le monde judiciaire par le biais des différents avocats insulaires qui ont pu le côtoyer. Tous, de manière unanime, insiste sur le fait que ce nouveau Garde des Sceaux connait enfin parfaitement la situation de la Corse et les enjeux qui s’y posent et que son libre arbitre peut être favorable à l’évolution de certains dossiers comme celui du rapprochement des prisonniers corses sur l’île, le cas des 3 derniers membres du commando Erignac toujours emprisonnés, Yvan Colonna, Pierre Alessandri et Alain Ferrandi et le statut de DPS (Détenu Particulièrement signalé) qui empêche toute possibilité de rapprochement vers la prison de Borgo.

Pour Me Pascal Garbarini, qui a plaidé à ses côtés en 2005 sur le 3ème procès Colonna, « le nouveau ministre connait l'équation et il peut y apporter enfin une solution politique ! (…) y compris sur le statut de DPS qui avait une raison d'être initiale mais qui n'a plus aucune justification aujourd'hui au vu de l'évolution judiciaire, de l'évolution politique sur l'île et du comportement des détenus ». Me Eric Barbolosi rappelle quant à lui que Me Dupont-Moretti était très ami avec Vincent Stagnara et qu’il était venu sur le dossier Castela à sa demande : « Me Dupont-Moretti passait des nuits avec lui à étudier le dossier, il connait donc bien tous les tenants et les aboutissants du contexte corse. Il y avait un blocage politique sur ces dossiers depuis de nombreuses années ... j’espère que ce verrou politique va sauter avec sa nomination ».

Une demande de libération pour Yvan Colonna bientôt sur le bureau du nouveau Ministre  de la justice

Le nouveau Ministre aux côtés de Stéphane Colonna, frère d'Yvan - Palais de justice de Paris -
Le nouveau Ministre aux côtés de Stéphane Colonna, frère d'Yvan - Palais de justice de Paris - © Maxppp - Marc Menou

Une occasion de « faire sauter le verrou politique » sur laquelle entend rapidement intervenir Me Patrice Spinosi. Celui qui avait obtenu l'annulation du 2ème procès Colonna devant la Cour de Cassation et qui avait porté le dossier jusqu'à la Cour Européenne des Droits de l'Homme, annonce qu'il interpellera le nouveau Garde des Sceaux sur ce dossier de DPS dans les toutes prochaines semaines, ce statut dépendant directement du cabinet du Garde des Sceaux. « Je suis également en train de préparer une question sur une éventuelle libération d'Yvan Colonna, sachant que ce dernier est libérable à partir de 2021. Cette question va devoir se poser de façon très rapide dans les semaines qui viennent aux services de l'Etat et donc en particulier à la chancellerie ».

Côté politique, le mouvement Core in Fronte entend lui rappeler « ses déclarations sur la justice d’exception et les prisonniers politiques corses » et lui demande « de mettre ses actes en conformité avec ses principes et qu’il prépare le terrain judiciaire à une future solution politique ». Enfin, le Collectif Patriotti, qui donnera une conférence de presse vendredi, espère que « cette nomination soit le signe de la part de l'état français d’un changement de politique envers la Corse et marque l'arrêt d’une répression qui dure depuis des années ».

Choix de la station

À venir dansDanssecondess