Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Mouvement des "gilets jaunes"

Mélanie, gilet jaune amiénoise frappée violemment dans la nuque par un policier samedi à Paris

-
Par , France Bleu Picardie

Mélanie, 39 ans, mère de deux enfants, l'une des porte-parole des Gilets Jaunes d'Amiens, Les Réfractaires du 80, a été violemment frappée à la nuque, par derrière, par un policier lors de l'acte 23 de la mobilisation des gilets jaunes à Paris samedi. Elle a déposé plainte ce mardi.

Mélanie s'est effondrée après avoir reçu un violent coup dans la nuque par un policier
Mélanie s'est effondrée après avoir reçu un violent coup dans la nuque par un policier - Capture d'écran YouTube

Mélanie est encore sous le choc. Elle porte une minerve et se dit psychologiquement marquée : "Je suis quelqu'un d'humain, j'aime les humains et je ne pensais pas qu'un jour quelqu'un puisse me taper dans le dos sans que j'ai fait quoi que ce soit".

Samedi, pour l'Acte 23 de la mobilisation des gilets jaunes, Mélanie, 39 ans, mère de deux enfants, salariée dans un centre social d'Amiens, est allée rejoindre la manifestation parisienne avec son mari et plusieurs membres des Réfractaires du 80. Elle dit n'avoir rien vu venir, elle n'a pas entendu de sommation, au moment de la charge des policiers, elle était en train de marcher très "tranquillement", dos aux policiers quand elle a reçu un violent coup dans la nuque.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Mélanie s'est effondrée, son mari l'a évacuée de la chaussée pour éviter qu'elle soit piétinée. Elle n'a compris que dimanche qu'elle avait été frappée par un policier dans le dos en découvrant les vidéos ci-dessus sur les réseaux sociaux. Elle pensait jusque là avoir été touchée par une grenade de désencerclement. Elle s'est reconnue sur la vidéo. Mélanie a porté plainte ce mardi après-midi au commissariat d'Amiens.

Mélanie raconte son agression

Choix de la station

À venir dansDanssecondess