Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mémorial des déportés à Mayenne : Mein Kampf et des ouvrages d'Hervé Ryssen et Alain Soral retrouvés dans un sac à dos

mercredi 25 avril 2018 à 16:13 Par Martin Cotta, France Bleu Mayenne et France Bleu

La garde à vue de l'individu de 20 ans, désarmé mardi au Mémorial des Déportés de la Mayenne est prolongée jusqu'à jeudi. Lors de sa prise d'otage avortée, l'homme portait un sac contenant des ouvrages sur l'anti-judaïsme.

Gendarmerie (image illustration)
Gendarmerie (image illustration) © Radio France - Nathalie Dekeyzer

Mayenne, France

Mein Kampf d'Adolf Hitler, La Mafia Juive de l'essayiste Hervé Ryssen et des livres d'Alain Soral ont été retrouvés dans le sac à dos du garçon de 20 ans qui a tenté une prise d'otage au Mémorial des Déportés. Cet habitant de Château-Gontier fréquentait également des sites internet anti-judaïques, comme l'historique de son ordinateur le révèle. Un ordinateur saisi chez ses parents à Château-Gontier. 

Sa garde-à-vue est prolongée jusqu'à jeudi. Le Procureur de la République a confirmé qu'il se revendique comme nationaliste mais le jeune homme n'a pas tenu de propos antisémite dans le Mémorial comme ont pu l'expliquer certaines sources dans un premier temps. Sans antécédents judiciaires, le garçon a développé une forme de radicalisation antisémite et nationaliste.

Il voulait "faire un coup d'éclat"

Les motivations du garçon restent floues. Pour le moment, l'individu a expliqué aux enquêteurs qu'il souhaitait "faire un coup d'éclat". Cela fait environ un mois qu'il projetait une action mais n'aurait décidé que lundi de la commettre au Mémorial à Mayenne. Lorsqu'il est arrivé d'ailleurs vers 15h mardi, l’individu a d'abord acheté un ticket puis il est ressorti pour aller chercher un fusil de chasse, calibre 12, dans sa voiture. Il a alors menacé un premier agent d'accueil : "mets-toi dans la salle d'à côté c'est une prise d'otage" a-t-il déclaré ce moment-là. L'agent d'accueil s'est alors jeté sur l'agresseur les deux mains posées sur l'arme, et en appelant un collègue à l'aide. Ce dernier est vite arrivé et l'a aidé à neutraliser cet homme. 

"Mets-toi dans la salle d'à côté c'est une prise d'otage !"

Les deux salariés du Mémorial ont ensuite placé le garçon dans une salle, et c'est l'agresseur lui-même qui a appelé les gendarmes pour leur expliquer qu'il se rendait. Tout s'est passé très vite donc ce mardi : à peine une demi-heure entre l'arrivée du jeune homme au Mémorial et son arrestation. 

Fragile psychologiquement

Le Procureur de la République, Guirec Le Bras a expliqué que l'individu souffre de problèmes psychologiques. En 2016, cet habitant de Château-Gontier a été hospitalisé une première fois, tout comme à la fin de l'année dernière avec une hospitalisation forcée et sous contrainte. Ce jeune homme a connu un échec dans sa vie : il a tenté, en vain, d'intégrer un pôle espoir de haut niveau en basket. Il vivait encore chez ses parents. Pour l'instant sa responsabilité pénale n'est pas encore établie vu son dossier psychiatrique. Des expertises vont être réalisées dans les prochaines heures.