Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Menaces de mort envers Willy Schraen, le patron des chasseurs : aucun prévenu au procès

-
Par , France Bleu Nord

En mai dernier, le patron des chasseurs français avait lors d'une interview évoqué le possible retour du piégeage des chats. Des propos qui lui ont valu des menaces de mort. 8 personnes ont été jugé ce mardi 24 septembre.

Willy Schraen en salle d'audience
Willy Schraen en salle d'audience © Radio France - Emmanuel Bouin

Willy Schraen, le patron de la Fédération française des chasseurs s’était attiré les foudres des internautes en mai dernier après ses propos sur les chats dans une vidéo  " à plus de 300 m de toute habitation, le piégeage du chat serait une bonne chose". Huit internautes de la France entière ( 6 hommes et 2 femmes) ont été identifiés par les enquêteurs. Ils ont été jugés ce mardi après-midi devant le tribunal correctionnel de Saint-Omer. 

Dans la salle d'audience Willy Schraen, mais pas les prévenus. Aucun n'avait fait le déplacement. Sur les huit, seulement quatre étaient représentés par un avocat. Le patron des chasseurs aurait voulu être confronté a ceux qui l'ont menacé de mort. Les messages étaient violents. Marqué par cette affaire, le solide président a du se mettre en arrêt de travail. 

Gros porc, on va te saigner comme un cochon

Les 8 prévenus absents sont âgés de 20 à 70 ans. Des pères, des mères de famille ou  un retraité interpellés aux 4 coins de la France qui pour la plupart ne connaissent pas Willy Schraen. Tous admettent aussi qu’ils n’avaient pas vu la vidéo du patron des chasseurs. 

Je n’ai pas conscience de l’impact de mes propos, j'ai fait ça sous la colère

Le procureur a requis entre 4 et 12 mois de prison avec sursis pour 7 prévenus. Et 6 mois ferme pour le 8ème sous une peine de mise à l’épreuve dans une autre affaire. Le jugement est mis en délibéré au 22 octobre. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess