Faits divers – Justice

Mercredi noir pour la SNCF : deux agents agressés

Par Katia Lautrou, France Bleu Cotentin et France Bleu vendredi 16 octobre 2015 à 19:36

Train TER - SNCF
Train TER - SNCF © Radio France - Aurélie Lagain

INFO FRANCE BLEU COTENTIN. Alors qu'il rentrait de son service à Cherbourg, un conducteur d'un train a été violemment agressé mercredi soir par cinq personnes devant son hôtel. alors qu'il terminait son service à Cherbourg. Une contrôleuse a elle été agressée sexuellement dans un autre train.

Le conducteur du train Paris-Cherbourg a violemment été agressé par cinq personnes mercredi soir. Il venait de terminer son service vers 00h30 et s'apprêtait à rentrer dans son hôtel. Habitant Sotteville, dans l'agglomération rouennaise, l'homme devait reprendre son service dès le lendemain matin. 

Agressé devant son hôtel à Cherbourg

Le conducteur de train a traversé le centre-ville de Cherbourg, suivi par cinq individus. Âgés de 17 à 22 ans, les agresseurs l'insultent, le menacent. Ils commencent alors à donner des coups de pied dans son bagage. Il se fait agresser devant son hôtel, avant de pouvoir alerté le gérant. L'agent SNCF est notamment blessé à l'arcade sourcilière, entraînant une incapacité totale de travail de 5 jours

L'agression était une vengeance : les individus seraient montés dans le train à Carentan et auraient eu une altercation avec les contrôleurs. Pour se venger ils auraient alors décidé d’emboîter le pas au conducteur. Interpellés sur place, les agresseurs ont quant à eux été présentés jeudi après-midi au parquet de Cherbourg. Quatre d'entre-eux sont aujourd'hui poursuivis dans cette affaire. La peine risque d'être lourde, avec la circonstance aggravante, cet agent de la SNCF rempli une mission de service public.

Agression sexuelle dans le TER Caen-Cherbourg

Une autre agression a eu lieu mercredi après-midi, cette fois dans le TER entre Caen et Cherbourg. Une contrôleuse SNCF cherbourgeoise de 46 ans a été prise à parti par un homme dans le TER entre Caen et Cherbourg. Elle contrôle le titre de transport d'un passager, qui s'énerve et la menace de mort. Très vite, elle appelle les forces de l'ordre pour qu'ils interpellent l'individu en gare suivante, mais l'homme ne se calme pas.

En l'absence de témoin, il pousse l'agression à son paroxysme, et se met à se masturber devant elle. Il la bloquera 45 minutes dans le local de service, situé au fond du train. A son arrivée à Cherbourg, l'agresseur est arrêté par la police. La victime a porté plainte au commissariat de Cherbourg.

L'homme souffrirait de troubles psychiatriques et de schizophrénie, et serait handicapé à 80%. Durant sa garde à vue, l'individu originaire des Hauts de Seine a été reconnu responsable de ses actes, mais a été relâché. Il sera prochainement convoqué devant la justice.